Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Selon le site d’information Agence Ecofin, l’opérateur de téléphonie mobile Tigo, filiale du groupe Millicom International Cellular, a procédé la phase test de son réseau 4G au Tchad, en présence de Daoussa Deby Itno,  ministre des Postes, des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication et frère aîné du dirigeant tchadien. Il fût aussi l’ancien ambassadeur du Tchad en Libyé sous Khadafi.

Si on en croit aux propos relayés par le site, Daoussa Daoussa, avait même testé une vidéoconférence sur skype avec le vice-président du groupe Millicom Afrique, basé à Londres.

Mais les questions que l’on se pose  sont :

Peut-on avoir accès à Internet dans un pays comme le nôtre où le délestage est récurant ?

L’Internet peut-t-il être totalement libre sans surveillance de l’Agence Nationale de Sécurité (ANS)?

N’est-t-il pas une façon de mieux contrôler les communications des citoyens au Tchad où  règne une censure redoutable  dans les cybercafés ?

Il convient de rappeler que le coût d’Internet au Tchad est excessivement cher en termes  le débit de connexion est alourdit volontairement pour empêcher les correspondances électroniques entre le pays et l’extérieur.

En tout cas, les autorités tchadiennes doivent  honorer leur engagement en réglant définitivement  la question de fibre optique  qui est censée permettre la vulgarisation de l’Internet sur l’ensemble du territoire.

Il convient de souligner  le rapport d’un cabinet d’études classe  Ndjaména, capitale du Tchad, deuxième ville africaine la plus chère au monde : Preuve irréfutable, selon laquelle, la question de la  circulation de l’information  se pose et  prise en compte comme l’un des critères par ledit bureau d’études pour apprécier et juger le pays.

En définitif, on peut dire que  le lancement de 4G n’est que de la diversion qui s’ajoute aux opérations de « Com », qu’entreprend régulièrement le régime tchadien en direction de  l’opinion publique internationale de plus en plus informée sur la situation intérieure du pays.

La rédaction du blog de makaila

 

 La 4G lancée au Tchad : Daoussa Deby, autorisez d'abord l’accès à Internet aux citoyens !