Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


par Senior Mbary

Dans une interview du 02 juillet 2014, dont le sujet portait sur la Secte Boko Haram du Nigéria, Mr Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement et de sécurité à la DGSE (service de renseignement extérieur de la France) déclarait, entre autres, qu’une partie des financements de cette Secte peut provenir des monarchies du Golfe, notamment du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Et Mr Chouet n’est pas le premier à évoquer cette accointance entre ces monarchies avec les intégriste ilslamiste.
La suite de l’analyse de cet homme bien averti a montré pourquoi ces monarchies mettent gracieusement à la disposition des extrémistes religieux, des sommes colossales pour les aider à répandre le fondamentalisme islamiste qui sème la mort et la désolation dans des familles innocentes à travers le monde.
La question fondamentale que l’on est en droit de se poser est la suivante : Pourquoi les monarchies du Golfe, au nom de l’Islam, exportent dans d’autres pays, ce qu’ils ne tolèrent pas dans leur propre pays ? C’est cette incohérence qui suscite notre petite réflexion que nous partageons avec les lecteurs du Blog de Makaila.
L’on sait que les guerres de religion monothéiste que sont le Christianisme et l’Islam ne datent pas de maintenant et l’histoire a montré que les chrétiens et les musulmans qui défendent aujourd’hui ces religions sont les produits des convertis forcés il y quelques siècles, voire quelques millénaires. Se convertir était souvent le prix à payer pour avoir la vie sauve. C’était le cas, par exemple du conquérant soudanais, Rabi, qui a islamisé une bonne partie du Sud du Tchad vers le début du 20ème siècle.
Le point commun entre ces deux religions monothéistes qui dominent actuellement le monde est qu’elles partagent les valeurs de tolérance une fois l’incroyant converti et ceci est d’autant plus logique que le but recherché est d’avoir le maximum de fidèles convertis. Cette logique aurait voulu qu’au nom de cette même valeur, les fidèles déjà convertis soient protégés par les gardiens de ces religions. Et c’est ce qui se fait effectivement dans les pays de tradition chrétienne en Europe et dans les pays arabes.
Le fondamentalisme religieux est ce courant-là qui estime que les recommandations du Coran ou la Bible ne sont pas appliquées de façon intégrale mais aussi ne tient pas non plus compte de l’évolution des sociétés. Ce refus obstiné de prendre en compte la dynamique des sociétés engendre de la violence qui caractérise et sous-tend le fondamentalisme ou l’intégrisme religieux.
Dans le cadre de cet article, nous allons nous intéresser à ce qui se passe dans les monarchies du Golfe.
Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont régulièrement indexés comme étant les pourvoyeurs de fonds à ces fondamentalistes qui sévissent dans d’autres pays. Or, que constate-t-on au Qatar ? Le port de voile n’est pas obligatoire à toutes les femmes, qui, par ailleurs conduisent des véhicules. Les filles et les femmes ne viennent-elle pas au Qatar pour s’amuser et apprendre à conduire ?
Dans ces deux pays, l’école est-elle interdite aux filles? Ce ne sont pas ces pays qui envoient massivement leurs enfants étudié dans des meilleures universités américaines et britanniques ? Les Saoudiens qui sont les gardiens des préceptes de l’Islam, n’est-ce pas au nom de la tolérance religieuse et de l’évolution de la société que les femmes siègent dans les parlements et occupent des postes dans l’administration publique saoudienne?
Dans ces conditions, comment cette intolérance religieuse que le Qatar et l’Arabie Saoudite ne tolèrent pas sur leurs propres territoires, soit encouragée et soutenue ailleurs par eux ?
Par moment, on a l’impression que le comportement de ces deux pays s’apparente à des gens qui profitent d’un vide laissé par les dirigeants des pays pour s’incruster.
Le vide laissé dont il s’agit ici, c’est la pauvreté qui prépare le lit à ce fondamentalisme religieux. Que ce soit au Nigéria, au Mali en RCA, en Irak, en Libye ou dans d’autres pays, l’intégrisme ou simplement la révolte est engendré par la mal gouvernance, la mauvaise répartition des ressources du pays, bref, par l’injustice sous toutes ses formes.
En Afrique centrale, pour illustrer un peu cela, prenez le Gabon et le Congo, deux pays gâtés par la nature, exploitant le pétrole depuis au moins 30 ans mais dont toute la richesse est concentrée entre les mains de la classe dirigeante, la même au pouvoir depuis 40 ans. Entre nous et en toute honnêteté, ces aux pays riches avec des populations minimes, auraient pu être des paradis terrestres pour leurs populations respectives oui ou non !
Le Tchad a commencé l’exploitation de son pétrole il y environ 11 ans mais qui généré des ressources énormes parce que le contexte était très favorable avec la flambée des prix du baril. Mais regardez comment Deby et son clan s’accaparent de ces ressources au détriment de la majorité des Tchadiens, doublé d’un mépris sans égal pour la personne humaine. Mr Ibédou dans son communiqué de presse de ce 4 juillet 2014 (paru dans les journaux en ligne Tchadanthropus et Blog de Makaila) intitulé « Que reste-il pour les autres tchadiens » a d’ailleurs très bien décrit la situation. Et ce sont ces genres de situation, marquée par des frustrations accumulées que l’intégrisme exploite et l’amplifie avec l’appui financier des Monarchies du Golfe sous prétexte de défendre une idéologie dominante mais qui, en réalité, constitue une menace pour la paix mondiale.
Ces monarchies du Golfe, au lieu d’aider les autres pays à s’en sortir avec la richesse que Dieu leur a donné gratuitement, profitent de la situation de pauvreté créée par l’incurie de leurs propres dirigeants pour encourager, développer et soutenir le fondamentalisme qu’ils ne veulent pas voir sur leurs propres sols. Quelle incohérence ?
Ce qui semble curieux, c’est que les pays européens et les Etats Unies, qui tous près à découdre avec l’intégrisme religieux, notamment islamiste, mais ne se montrent jamais pressés à attaquer le mal la racine, sachant bien que ce sont les monarchies du Golfe qui sont les grands argentiers de ces intégristes, préférant faire la politique de l’Autriche et continuer la coopération avec ces pays-bourreaux comme si de rien n’était.
Sans verser dans le pessimisme, avec ces incohérences des monarchies du Golfe, des dirigeants gourmands et corrompus et le silence complice des grands de ce monde, le fondamentalisme et l’intégrisme religieux ont encore de beaux jours devant eux.


04/07/14
Senior Mbary

Boko-Haram-DGSE: Les incohérences des monarchies du Golfe