Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : convention.ctddhongatchad

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est profondément préoccupée par l’arrestation arbitraire et brutale au Congo- Brazzaville du compatriote Ahmed Ibni Mohamed .

Retenu pendant 72 heures dans les locaux de la police par ce qu’il a dénoncé les injustices ayant cours dans son pays le Tchad, ce tchadien a subi cette torture morale à cause de ses idées et de son combat pour le bien être de ses compatriotes.

La C.T.D.D.H considère que l’arrestation de ce compatriote est un prélude à un futur enlèvement et extradition par les autorités congolaises vers le Tchad où sa vie serait en danger.

Tout en considérant qu’Ahmed est un prisonnier d’opinion en sursis, La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains met en garde les autorités Congolaises contre toute autre action arbitraire contraire aux principes régissant le droit d’asile sur la personne d’Ahmed Ibni Mohamed.

La C.T.D.D.H en appelle à toutes les chancelleries des pays respectueux des Droits Humains de toutes les organisations de Défense des Droits de l’Homme au niveau National et International afin qu’elles prennent la mesure de la gravité de la situation de Mr Ahmed Ibni Mohamed qui n’est plus désormais en sécurité au Congo et qu’un asile lui soit accordé dans un pays plus respectueux des libertés Publiques.

 

Fait à Ndjamena le 08 Juin 2014

Le Secrétaire Général

 

Mahamat Nour A. Ibedou