Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Fréjus Quenum, journaliste originaire du Benin, vient d’être promu directeur adjoint de la rédaction francophone de la Deutsche Welle, la radiotélévision internationale allemande qui est basée à Bonn. Il remplace à ce poste Marie-Ange Pioerron, une française admise  à la retraite après plus de 40 ans de service. Premier journaliste africain à occuper ce poste depuis la grande réforme structurelle entreprise au sein de ce média international, Fréjus nourrit des ambitions pour les auditeurs de la Deutsche Welle. Son parcours et ses rêves.

 

 Teint clair, 1,68m de taille, 36 ans, ce béninois de souche, en service dans le département Afrique de la Radiotélévision internationale d’Allemagne (Deutsche Welle), occupe depuis le début de ce mois de juin, le poste de directeur adjoint du service francophone. Une grande fierté pour l’ensemble du personnel africain de la Deutsche Welle qui voit à travers sa nomination, une marque de confiance de la part de leurs dirigeants allemands. Dès sa nomination, il n’a pas caché ses ambitions, permettre à cette rédaction dont les émissions sont suivies dans de nombreux pays d’Afrique grâce au partenariat avec les radios locales, d’avoir une plus large couverture. Le poste qu’il occupe désormais est très stratégique, disent ses collègues. Aucun africain ne l’avait encore occupé. Cependant,  comment en est-il arrivé là ?

Son premier contact avec la Deutsche Welle remonte à l’an 2004, lorsqu’il fut désigné par le président du Groupe de presse « La Gazette du Golfe » (le premier groupe de médias privé du Bénin dont les programmes diffusés par satellite sont également reçus dans le monde entier),  son employeur, pour représenter la radio Golfe FM dans une coproduction sur la pollution atmosphérique à Cotonou. Il était alors Journaliste, animateur entre autres de l’émission « Le réveil magique », une émission matinale incluant la rubrique interactive « Grognes matinales ». Très célèbre et imitée au fil des années par la plupart des radios privées du Bénin, les « grognes matinales » sont une tribune destinée aux auditeurs qui interviennent en direct pour exprimer leur mécontentement ou faire des commentaires sur divers sujets de la vie sociopolitique du pays. Ceux qui connaissent un peu Cotonou et avaient l’habitude de suivre les matinées des radios FM doivent se souvenir de ces moments pathétiques.  Parallèlement à ses activités au sein de la radio (Golfe FM), Fréjus Quenum occupait jusqu’en 2005 le poste de Rédacteur en Chef Adjoint de Golfe TV (la chaîne de télévision du groupe de presse La Gazette du Golfe). En 2005, il est invité par la rédaction francophone de la Deutsche Welle, pour faire un stage en Allemagne. A son retour au Bénin il devient correspondant de la Deutsche Welle. En 2006 il obtient un nouveau stage professionnel en Allemagne par le biais de la Fondation Heinz Kühn. Au terme de ce stage, il est promu la même année au poste de Rédacteur en Chef et Chef des programmes de Golfe Télévision, fonctions qu’il cumule avec ses occupations associatives en tant que coordinateur du Réseau des Journalistes pour la lutte contre la traite et la maltraitance des enfants au Bénin (RETRAME-Bénin).

Depuis 2008, il met ses compétences au  profit de la rédaction francophone de la Deutsche Welle, non plus en tant que stagiaire mais comme Journaliste-rédacteur, chargé de la présentation du journal et de l’animation de trois magazines hebdomadaires à savoir « Afrique 7 Jours », l’ « Afrique en débat » et « Arbre à Palabres ». Dans le magazine « Afrique 7 Jours », Fréjus Quenum présente un reportage sur un sujet de grande préoccupation en Afrique, suivi de l’ « Afropresse », une revue des commentaires de la presse allemande sur des sujets africains. Les deux autres émissions sont pour la plupart du temps consacrées à la politique africaine et à la géopolitique des relations entre l’Afrique et le reste du monde.

Titulaire d’un diplôme de maîtrise en Droit des affaires et carrières judiciaires délivré par l’Université du Bénin, il poursuit ses études en France, à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse (intégré aux Sciences Po Toulouse) où il obtient un Master 2 bilingue (Anglais-Français) en Géopolitique et Relations Internationales.

Il a été plusieurs fois chargé de former des correspondants de la Deutsche Welle aux techniques du journalisme radiophonique et a participé au projet « Destination Europe », un projet vidéo initié par la Deutsche Welle et destiné à montrer les affres de l’immigration clandestine en Europe. (http://www.dw.de/actualités/destination-europe/s-30242)

Fraîchement nommé au poste d’adjoint de la directrice de la rédaction francophone de la Deutsche Welle, il envisage de saisir cette occasion « en or » offerte à l’Afrique et aux Africains employés dans ce service, pour s’exprimer et se rapprocher le plus possible des auditeurs africains sans voix, qui n’ont aucun autre moyen de s’informer et s’ouvrir au monde extérieur.

Source: l'Union

Portrait :  Un africain à la co-direction de la rédaction francophone de Deutsche welle