Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

(C.T.D.D.H)

B.P : 5839 N’djamena   Email : convention.ctddhongatchad .fr Tel : 92 10 69 83

Siege national : Avenue Omar Bongo, face à la Station-service NIMRO

 

                       Communiqué de presse N°56/2014

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) est profondément préoccupée par les résultats de la conférence de levée de fonds organisée le 21 juin 2014 à Paris pour financer un prétendu plan national de développement (PND) et le programme National de Sécurité Alimentaire (PNSA) bien connu.

Une fois de plus, des prêts octroyés au nom du Tchad iront garnir les comptes bancaires  des parents du chef de l’Etat qui fêterons peut être chacun son deux centième ou trois centième milliards à Paris, Adis- Abeba ou Montréal ; ceci pendant que des tchadiens en province partent creuser des fourmilières pour survivre et que des familles entières  à N’djamena ont du mal à assurer à leur enfants un repas journalier décent.

La Convention Nationale pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) rappelle à l’opinion nationale et internationale que ces prêts  accroitront d’avantage  l’endettement de ce même peuple tchadien qui ne bénéficiera aucunement de ce plan National de développement au contours incertains ; ce peuple qui ,en dépit des énormes revenus pétroliers est maintenu dans un état de misère extrême.

 En organisant un tel sommet dans une capitale étrangère, le Premier Ministre  n’ignore sans doute pas que ses gesticulations et son plan national de développement n’auront d’autres objectifs que de remplir les poches du chef de l’Etat et de son clan.

Le PNSA qui est connu depuis longtemps comme un gouffre financier n’a jamais réussi à éradiquer cette famine endémique qui sévi toujours dans le pays ; son financement ne bénéficiera  très certainement qu’à des groupements associatifs imaginaires dans des régions  où les dignitaires  du régime sont ressortissants.

La Convention Tchadienne pour la Défense des doits Humains (C.T.D.D.H) exhorte les bailleurs présents à cette conférence  à sursoir à la libération des fonds promis ; par ce que ces fonds ne profiterons ni aux populations tchadiennes, ni à contribuer à un quelconque développement du pays.

Fait à N’djamena le 22 juin 2014

Le Secrétaire General

Mahamat Nour  Ahamat  Ibedou

 

Levée de fonds à Paris: La CTDDH s'insurge