Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 
 
Par Talha Mahamat Allim
Genève, Suisse.
 
Alhamdoulillàh, la précieuse période de jeûne du mois béni de Ramadan 2014 commence dans la plupart des pays ce dimanche 29 juin 2014. Le jeûne signifie au sens légal du terme, renoncer par piété, au boire, au manger, aux relations intimes et à tout ce qui est considéré comme étant susceptible de rompre le jeûne, du lever de l’aube jusqu’au coucher du soleil. C’est une grande école qui nous apprend à dépasser nos aspirations, nos désirs, nos instincts, nos égoïsmes… afin de rechercher la proximité divine. Il demeure véritablement une période où se concentrent le plus, tous les piliers d’adoration d’Allah et de la pratique de la religion aussi bien en pensées, en paroles qu’en actes.
 
Le jeûne est obligatoire pour le croyant quel que soit sa catégorie sociale, son pouvoir, sa richesse, son intelligence…C’est un devoir pour chaque musulman pubère, sain d’esprit et capable, de jeûner. Des musulmanes et des musulmans à travers le monde jeûnent, non seulement pour respecter la prescription divine dans la sincérité de l’intention et la conformité des enseignements du Prophète de l'Islam, mais surtout, par une méditation intense et pieuse élever la perspective de leurs aspirations spirituelles au-delà de son horizon limité. L’objectif étant d’accéder à une véritable quête spirituelle pour obtenir l’agrément d'Allah et l'apaisement intérieure.
Dans un monde où les liens sociaux se détraquent, où les repères sont constamment brouillés et où le matériel devient la référence, le mois béni de Ramadan offre une autre vision que celle dominante et fournit des moyens permettant de mieux faire face aux épreuves et incertitudes du monde actuel. En faisant du jeûne une opportunité pour croître dans la prière, la réflexion, la justice, l’humilité, la générosité, la solidarité, l’amour, l’acquisition des connaissances…, le musulman renforce sa foi en Dieu, fortifie son sens spirituel, édifie sa personnalité et fortifie également son esprit. 
 
Cette expérience intense dans le sacrifice de soi, la discipline des désirs et la proximité avec Dieu appelle le musulman à en faire une pratique essentielle, non seulement pendant ce mois béni, mais durant toute sa vie. Le mois de Ramadan constitue incontestablement un Trésor inestimable d’opportunités de récolter toutes sortes des bienfaits (hassanats), et surtout de s’élever dans l’excellence (Al-ihsâne) en ayant constamment la présence d’Allah dans son esprit. Il s’agit ici de se rapprocher davantage d’Allah par le cœur, l’esprit, la pratique et le culte.
 
Il faut savoir comme l’a rappelé l’Imam dans la khutba de vendredi, chacun d’entre nous en individu responsable de nos actes et assumant nos conditions, se présentera seul devant Allah (V.95, S.19) sans titre autre que Son serviteur, sans médaille, sans label, sans citoyenneté, sans origine social, sans nom de famille, sans mandat électif, et c’est sous ce registre que nous devrions agir dès maintenant dans le sens de rétablir l’équilibre que Allah a érigé lors de la création et que nous avons fini de tordre dans tous les domaines.
Comme chaque année, nous essayerons InchaAllah de cheminer ensemble dans cette quête spirituelle, de s’enrichir mutuellement et de vous faire profiter des bienfaits de ce mois béni au travers de nos contributions modestes.
A l’évidence, l’exercice spirituel que procure le jeûne du mois béni de Ramadan nous rappelle simplement que nous ne sommes pas maîtres de nous-mêmes, mais de simples créatures d'Allah et que nous Lui appartenons. Cet exercice nous rappelle que finalement nous ne sommes que de passagers sur cette terre. Beaucoup d’entre nous oublient cela et souvent on est emporté par les délices de la vie et le charme des attractions mondaines. Que vaut la durée du temps, si nous ne savons pas apprécié chaque instant qui la compose!
Dans un hadith rapporté par Muslim, le Prophète de l’Islam disait que : « Allah ne considère pas vos apparences mais vos cœurs et vos œuvres. » Le travail qui incombe à chacun de nous, plus particulièrement durant ce mois béni de Ramadan, est d'améliorer nos cœurs et nos œuvres pour les rapprocher des prescriptions divines.
 
Rappelons également que le mois de Ramadan est la seule période de l’année où les portes du Paradis sont largement ouvertes, celles de l’Enfer bouclées, les issues de secours éclairées et fonctionnelles à tout temps, le pardon d’Allah permanent, les Anges de miséricorde instruits pour épauler les faiseurs de bien sur la Voie d’Allah, et Satan et ses bataillons enchaînés et rendus désamorcés. C'est aussi un mois dont le début est miséricorde, le milieu est pardon et dont la fin est affranchissement du feu de l'Enfer. Quelle aubaine !
Comment ne pas profiter des multiples bienfaits de ce mois qui jouit d'un statut unique de béni (Moubarak) et qui englobe à lui tout seul toute forme de merveille et de bénédiction si on se réfère simplement à la nuit bénie qu'il renferme (verset 2, sourate 44) et le symbole de la descente du Qur'àn dont il est témoin (sourate 97). Il demeure donc le creuset de la guidance, de la clarté, du chemin de la piété, du pardon et de la miséricorde d'Allah.
Comme disait un frère en Islam, l'exemple de l'être humain dans cette vie est celui d'un commerçant qui a pour capital sa vie, pour bénéfices ses bons actes et pour pertes ses péchés. Et ce n'est qu'au Jour du jugement que le bilan sera établi. Celui qui sera écarté loin du Feu, et introduit au Paradis, aura certainement remporté le succès. Et quel excellent succès ! Qu'Allah fortifie notre foi sur le droit chemin et Nous fasse partie de de celles et ceux qui remportent cet excellent succès.
 
Fi Amanillah.
Talha Mahamat Alim
 

 

Le Mois de Ramadan : Une expérience intense dans le sacrifice de soi, la discipline des désirs et la proximité divine