Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Décidément, le dictateur IDI dont le règne est aux abois, est à la quête d’une notoriété internationale. Malgré les échecs dans ses différentes manœuvres, IDI persiste. D’échec en échec, le dictateur met les tchadiens en pétrin. Deby et son clan minoritaire, continuent par prendre les tchadiens en otage et imposent leur propre loi. Les grandes décisions engageant la vie de la nation tchadienne, sont toujours prisent au « conseil de famille ITNO ». C’est connu de tous. Nous ne faisions que rappeler. « DEBY allait diriger le Tchad sans un gouvernement n’y ait été la communauté internationale » disait un haut cadre de son parti MPS et ancien ministre. Ce propos explique les désordres qu’il y a au sommet de l’Etat.

Au nom donc du peuple tchadien, le despote est allé fourrer son nez là ou il ne fallait pas. Par exemple au Mali, en RCA et désormais au Nigeria contre le BOKO HARAM malgré l’immensité des moyens financiers et humains que dispose le pays de G. DJHONTAN première puissance africaine. Que va alors cherché IDI si ce n’est joué les jeux des puissances colonisatrices pour piller d’avantage le continent ? IDI sachant bien que le scénario n’est nullement en faveur du peuple tchadien mais il s’engage pour se maintenir et préserver sa dynastie. Condition pour laquelle selon nos sources, il s’engage dans la guerre contre le BOKO HARAM en offrant aussi le territoire tchadien pour servir de base arrière à l’armée américaine. Pourquoi le président Camerounais Paul BIYA dont le pays est victime des attaques de BOKO HARAM, refuse l’envahissement du Cameroun par les armées de puissance colonisatrice (France et Etats Unies d’Amérique) ? Ici, le président BIYA a notre avis, a joué franc jeux à l’égare de son peuple. BIYA a donc inspiré et suscité une réflexion autour de cette affaire BOKO HARAM. Au lieu de profiter de l’expérience de son voisin, par son orgueil de chef de guerre, DEBY se jette dans la Guelle de loup en engageant une fois de plus l’armée tchadienne dans une cause qui n’est pas la sienne. Si IDI croie avoir anéanti ses opposants et que le champ est libre pour lui, il se trompe. A u contraire, sa dynastie est au bout du gouffre. Elle compte ses jours. A ce sujet, nous croyons fermement que le « temps est le deuxième nom de Dieu ». Avant qu’il ne soit trop tard, le despote doit revoir sa position et changer de politique. Nous estimons que le gouvernement nigérian a les moyens pour faire face à BOKO HARAM.

BOKO HARAM, Une secte dont ses agissements prêtent à tout commentaire. Selon des sources, elle serait financer et armée par les grandes puissances en ligne de mur, les Etats Unies d’Amérique pour non seulement piller les richesses africaines mais aussi et surtout anéantir le mouvement terroriste Al-Qaïda. Si c’est une lutte véritable contre le BOKO HARAM, pourquoi le président OBAMA n’installe pas sa base armée au Nigeria ? On nous fait croire que le choix de Ndjamena est stratégique. Il faut être dupe pour accepter. Ceux qui ne le sont pas a l’exemple de camerounais qui ont simplement refusé et décidé de sécuriser toutes leurs frontières.

Notre pays est encore fragile. La preuve aucune guerre contre la pauvreté, le chômage, l’insécurité, l’injustice, le détournement de denier public, l’enrichissement illicite…na été véritablement menée et gagner par IDI et son gouvernement. Ce n’est pas en traduisant le scénario déstabilisateur des occidentaux dans le fait qu’on gagne le leadership dans la sous région Afrique centrale ou bien sur le continent. Deby doit comprendre que le leadership s’impose par la bonne gouvernance en instaurant une véritable démocratie. Même si dans la théorie le régime Deby est considéré comme démocratique, au Tchad nous vivons la parodie de la démocratie.

L’Itnotisation » du Tchad : la dynastie est au bout du gouffre.