Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Front de Libération National du Tchad

          FROLINAT- 1ere Armée                                           Vaincre ou Mourir.

 

 

 

A la mémoire des vaillants combattants des libertés, tombés sous les balles de l’injustice du régime tyrannique depuis le 28 novembre 1958 jusqu’à nos jours  et au peuple Tchadien martyrisé .

Ce jour anniversaire de la création du Front de Libération National du Tchad ,le FROLINAT à 48 ans d’existence,   un parti politique d’avant garde de l’émancipation de lutte du peuple Tchadien, et un Tchad de demain , laïc  dans l’égalité , la justice et les libertés et les Droits de l’hommes .

Et nous rendons également hommage au père fondateur du FROLINAT feu ALHadj MAHAMAT ABBA SEID,  militant de première heure  pour  son combat  contre le colonialisme et le néocolonialisme et le changement démocratique ,politique ,socio –économique du pays  et pour un Tchad de demain uni avec un projet de société et une alternance politique .

Durant tout son combat politique , le vieux sage a  été un homme de situation , rassembleur  et très écouté par ses camarades de lutte avec son expérience vécue. Le FROLINAT était arrivé au pouvoir après les accords de LAGOS (Nigeria ), du 18 Août 1979 grâce à lui, le grand maitre -d’œuvre , il était déterminé  à suivre son combat pour les libertés et les Droits de homme,  un long chemin parcouru dans le respect et la dignité sans le trahir malgré les prisions  et les pressions des régimes précédents  et celle actuelle de la monarchie clanique du général président  Idriss Deby Itno , aucun marchandage dans sa lutte révolutionnaire et pour sa vraie cause .

Après ladite Indépendance aussi nominative du 11 Aout 1960, on assiste à des révoltes populaires  dans l’ensemble du territoire du pays  de 1963,1964, à 1965 qui ont abouti à la création de la révolution  tchadienne, le Front de Libération National du Tchad,  le 22 juin 1966 à Nyala au  soudan , union entre l’Union National Tchadien (U.N.T) et Front de Libération du Tchad (F.L.T ).

Nous devons aussi rendre un grand hommage en ce jour  anniversaire  aux camarades Martyrs  combattants des Libertés feu IBRAHIM ABATCHA, Aboubakar djallabo,  OUTEL- BONNO , Mahamat Tahir Abbadi, Alhadj  Issakha Abdelhadi, Malloum Boukar ,Ramadan , Albakhalani  Imam,Abdoulaye Adam Danna, Hadjaro Adam Senoussi, Issa Abdallah,Hassan Ahmat  Youssouf ( Hassan petit) ,Youssouf Ibrahim  Ben, IBrahim Koumbo, Ousman GAM, Mahamat Camara, Nadji Bassiguet,Acyl Ahamat AKHABACH, Aboubakar chérif  Abouzoura ,Djibrine Dasser ,Ibn Oumar Mahamat Saleh, Youssouf Brema ,Adamou Abderhaman Abdallah, Adoum Maurice Elbongo,Aboubakar Assidick Mahamat ( Abou Sillekat ) ,Fatma Mahamat Abdelrahim ( Angargoura ),  la liste elle est longue.

 Chers, frères et sœurs le combat pour la dignité, le droit civique, la Justice, la Liberté et la Démocratie ou ses vaillants combattants de la Liberté ont payé de leurs vies pour le bonheur d’un peuple opprimé par la dictature d’un clan au pouvoir depuis 1990 et installé dans la durée et sans alternance politique. 

Nous  saluons , la mémoire de ses braves fils et filles du Tchad qui ont sacrifié leurs jeunesses et leurs vies pour cette nobles cause, leur Nom sera inscrit en lettre d’or dans les livres et les annales de l’histoire du Tchad .

Quand aux futures générations de prendre en main cette continuité de la lutte révolutionnaire dans histoire du Tchad.

 

La crise d’instabilité politique que traverse le Tchad depuis des décennies a été l’ingérence colonisatrice et l’instigation avant d’être instituée par l’implication de la diplomatie française, qui tire son épingle du jeu après avoir tiré partie et c’est ainsi qu’elle a été instituée à n’importe moment du changement, tout en monopolisant les décisions du pouvoir actuel flexible devant elle quant une situation importante se présente pour son intérêt commun contre les intérêts supérieurs du peuple tchadien.

 

C’est ainsi que la politique du pouvoir actuel dans son quota de popularité subit un effondrement profond, irréparable pour redresser la situation dans la justice et la paix qui sont les principaux bras du progrès avant toute chose.

Bref, le pouvoir actuel, ombrageux qu’il soit, est confronté à la permanence de la guerre civile, et les tenants du pouvoir ont la peur d’être relâchés dans l’abîme d’échec sans retour ; et les souffrances nuisibles nullement pèsent lourdement sur la vié quotidienne des populations, sous les yeux de la diplomatie française, voire l’omniprésence militaire de l’ancienne puissance colonisatrice, installer solidairement dans tous les endroits stratégiques.

 

Ce pouvoir devient de plus en plus criminel, sans se soucier des intérêts des populations assujetties négativement aux malheurs de tout genre de pauvreté, exactions, exclues de liberté de vivre, des criminels impunis, des déplacements forcés vers les pays voisins etc.…Cette façon de gouverner est totalement rejetée par la plupart des populations tchadiennes.

Ce pouvoir farouchement, et à l’aveuglette sans repenser d’une manière analytique  à l’intérêt du pays pour son développement économique et social, en vérité le revenu pétrolier a été senti rien qu’en souffrance si vous posez la question aux paysans.

 

Donc, il faudrait absolument passer par une transition qui fait entièrement acte d’autorité dans ses propres décisions capitales, sans être sous la coiffure d’un président déchu, doté d’un gouvernement de transition, jusqu’aux élections libres et transparentes qui prendra la place d’une nouvelle gestion qui assumera la responsabilité du pays ; bref, de  part cette institution indépendante affranchie de tous pression extérieure dans un nationalisme d’une République libre et progressiste.

 

Quant aux antagonistes d’où qu’ils viennent pour la recherche de la paix seront convaincus pour un avenir meilleur, et démontreront dans tous les médias internationaux, que le Tchad dans les circonstances actuelles tout en précisant que notre pays parmi les pays subsahariens n’est plus entre les pinces d’une occupation forcée par les armées françaises  et européennes et que son avenir ne serait plus menacé pour qu’une paix  juste et durable, regagne le pays en ruines et que l’usure de la guerre civile, n’affaiblit plus les progrès de la reconstruction pour son développement national et économique.

 

 La 1ère Armée du FROLINAT lance un appel à l’unité nationale  en direction de tous les  acteurs politiques se trouvant sur le terrain militaire et d’autres en exil pour qu’ils se retrouvent pour débattre réellement du blocage politique actuel et envisager des solutions concrètes de sortie de crise.

 Une telle initiative porteuse d’espoir  à notre pays n’aurait lieu sans l’appui des pays frères, amis, partenaires étrangers et internationaux du Tchad.  

 

La lutte continue, pour un Tchad libre et Démocratique.

Fait le 22 juin 2014.

Président du haut conseil suprême

1ère Armée du FROLINAT.

Abdoulaye Fadali ALI. 

 

 

 Hommages du FROLINAT aux victimes de la dictature au Tchad