Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

S’il est avéré que le dirigeant tchadien, Idriss Deby doit son ascension et sa promotion jusqu’à la tête du pays, grâce à ses amitiés de longue date avec les officiers français, il est permis de relever aujourd’hui, que ces rapports sont devenus extrêmement dangereux et nuisibles pour la démocratie au Tchad et portent une atteinte sérieuse à la réputation de la France.

En effet, selon des informations qui nous sont parvenues ces derniers temps, établies par des sources dignes de foi, les officiers français sont totalement responsables de la situation politique paralysée au Tchad.

Sous-couvert de l’anonymat un homme politique français proche du parti socialiste, a rapporté aux responsables politiques tchadiens que tant que les Généraux français agissent pour leurs propres sur le Tchad à la place des diplomates, il serait utopique de penser que Paris lâcherait de sitôt son protégé Idriss Deby.

« Nous avons tout fait pour sensibiliser François Hollande sur la question tchadienne, mais, il reste figé dans la logique tracée et dictée par ses conseillers militaires. », a déclaré à nos sources, ce responsable politique français qui a pris sa distance de sa formation politique.

Pour leurs parts, les responsables tchadiens ont estimé qu’il faut rien attendre d’un changement au Tchad avec la volonté de la France, mais, il appartient aux Tchadiens de se battre pour leur pays sans compter sur l’extérieur, surtout pas de Paris. « Nous estimons que la France a un vieux discours sur le Tchad qui ne répond plus aux réalités sur le terrain, elle sera surprise. », soutient, un opposant tchadien membre de la concertation des partis politiques pour le changement de jouit à Ndjaména.

Il convient de souligner que les rapports qu’entretiennent les militaires, sous-offiiciers et officiers de l’armée française avec Idriss Deby, a fait l’objet d’une enquête dans l’hébdomadaire Jeune Afrique.

Cette question se pose aujourd’hui clairement dans le débat au Tchad où les acteurs politiques prennent conscience de la dangerosité que représente pour eux pour la démocratie, cette proximité entre Idriss Deby et les officiers français.

Ce qui est évident, la question tchadienne est traitée à Paris avec plus d’attention aussi bien dans les médias que dans la sphère politique française.

Pourquoi ?

Les Tchadiens n’ont-t-ils pas droit à la démocratie ?

Que redoute la France, après Deby ?

Autant de questions méritent d’être évoquées pour éclater la vérité sur le Tchad.

 

La rédaction du blog de makaila

Défaire le lien  préjudiciable entre Idriss Deby et l’armée française : une priorité pour la démocratie au Tchad