Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Interview exclusive avec Ahmed Ibni Mohamed, étudiant et activiste tchadien, membre du groupe facebook « Deby dégage » et du M3 F

Blogmak : Bonjour M.Ahmed Ibni Mohamed !

Interpellé au départ pour de motif administratif, l’étudiant tchadien en droit à l’Université Marien N'gouabi, Ahmed Ibni Mohamed, membre actif du groupe facebook Déby Dégage et du M3 F, a été arbitrairement détenu dans les locaux de la police congolaise pendant trois jours avant d’être libéré aux termes d’une mobilisation sur les réseaux sociaux.

Il revient sur les conditions de son interpellation et situe la responsabilité de ceux qui sont derrière son arrestation. Il explique au blog de makaila son engagement au sein du groupe « Déby dégage » et son militantisme pour le M3 F.

Devant l’immobilisme actuel constaté au Tchad, il lance un appel à la jeunesse pour une prise de conscience générale afin de parvenir à changer le régime en place grâce à une implication de tous les fils et filles du pays.

Blogmak : Pourriez-vous présenter à nos lecteurs?

Ahmed Ibni Mohamed : Merci Monsieur Makaïla pour cette interview car j'attendais cela impatiemment. Pour répondre à vos questions, j'aimerais présenter d'abord, tout mon remerciement à tous ceux qui se sont mobilisés à travers les différents réseaux sociaux en exigeant ma libération, notamment au Mouvement Démocratique du M3F et aux membres du groupe"Deby Degage" qui nous soutiennent à lutter contre l'injustice au Tchad. Bien ! Moi, je réponds au nom de Ahmat Mahamat(Ahmed Ibni Mohamed),étudiant tchadien en Droit à l'université Marien N'gouabi de Brazzaville au congo.Je suis agé de vingt-deux ans et non en couple.

 

Pourquoi, vous avez été arrêté par les autorités congolaises ?

Ahmed Ibni Mohamed : Au départ, c'était un problème de formalité administrative mais après vérification de mes papiers, les autorités congolaises déclarent que je suis en règle sur le sol congolais que je pouvais rentrer à mon domicile, c'était au jour de mon arrestation même. Mais tout à coup, un monsieur travaillant à l'Ambassade du Tchad au Congo Brazzaville venait dire au commissaire que je suis recherché par les autorités tchadiennes pour avoir posté plusieurs milliers de publications sur différents réseaux sociaux via la Toile "Deby Dégage", en critiquant le régime actuel de N'djaména et en voulant pousser le Tchad à la révolution. Ayant entendu ces fausses allégations, le commissaire décide de ne pas me libérer mais en mettant en garde-à-vue.

  •  

Ahmed Ibni Mohamed : J'étais détenu au commissariat de la coupole de Brazzaville pendant trois jours

 

Qui est derrière cette arrestation, selon vous ?

 

Ahmed Ibni Mohamed : Ceux qui sont derrière mon arrestation, c’est bel et bien, les autorités tchadiennes vu qu'elles ont envoyé un homme au commissariat qui disait que je suis recherché par les autorités tchadiennes

- Dans quelles conditions vous avez-été libéré ?

Ahmed Ibni Mohamed : -Après audition et jugement, le commissaire, déclarait que« Tu es condamné à une peine de six mois avec sursis et en cas de récidive, tu auras une lourde peine»

- Qu’est-ce qui explique votre engagement militant sur la toile pour Déby dégage et le M3F ?

Ahmed Ibni Mohamed : -Si je suis un militant de deux mouvements, c’est parce qu'il ya injustice, corruption, et tout ce qui est illégal au Tchad.

 

  • Quel message avez-vous à passer à l’endroit de la jeunesse tchadienne ?

Ahmed Ibni Mohamed : Le seul message que je voudrais lancer à la jeunesse tchadienne,est que sans nous jeunes tchadiens, aucune autre personne ne peut venir lutter contre l'injustice dans notre pays. Il faut que nous jeune tchadiens,nous nous réveillons tous pour sortir notre pays du profond trou ou il se trouve actuellement

- Pensez-vous que les Tchadiens peuvent faire partir le régime actuel par une révolution numérique ?

 

Ahmed Ibni Mohamed : Je pense que pour faire partir l'actuel régime dictatorial (régime du dictateur Deby),il faut que tous les tchadiens prennent conscience. Conscience nationale.

 

- Que proposez-vous pour l’avenir du Tchad ?

Ahmed Ibni Mohamed : L’avenir du Tchad se trouve dans un pouvoir démocratique qui n'a pas encore vu le jour. Le Tchad nécessite un pouvoir qui doit reconnaitre les droits et libertés de toute tchadienne et tout tchadien. L'avenir de notre pays se trouve aussi dans notre devise: l'unité-Travail-Progrès. Une telle classe politique ou sociale qui ne respecte pas cela,je pense que notre pays continue toujours à vivre des difficultés comme l'actuelle dictature et le divisionnisme social.

 

Interview réalisée par Makaila Nguebla

Ahmed Ibni Mohamed:" je suis arrêté sur ordre de l'Ambassade du Tchad au Congo"