Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L'affaire Mata a enfin connu son épilogue ce soir avec la mise en liberté des 8 derniers détenus pour éléments non constitués. Une belle claque pour Jean-Bernard Padaré, qui a monté cette histoire de toutes pièces en 2011.De son exil Français, « Feu de brousse », doit ruminer son échec, après tant de zèle. C’est en tout cas, une belle récompense d’un excès de zèle. Et c’est Saleh Kebzabo, le président de l’UNDR et chef de file de l’opposition qui doit se frotter les mains. Accusé par Padaré à l’époque d’être l’instigateur du drame de Matta Léré, le chef de file de l’opposition a failli y laisser des plumes. Car l’Assemblée nationale a été saisie en vue de la levée de son immunité pour qu’il puisse répondre devant le juge pour l’infraction de « Diffamation » dans cette affaire. Kebzabo ayant été accusé d’avoir porté atteinte à la mémoire du chef de village Matta, Massamba Pabamé, lynché en 2011 par des villageois, qui l’accusaient d’être impliqué dans l’affaire d’enlèvement d’enfants, contre rançons.

 

Correspondant du blog de makaila

Affaire Mata Léré: nouvelle claque pour Jean Bernard Padaré désormais en exil