Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tout semble aller à merveille au sein de la chancellerie dictatoriale mais la réalité est tout autre selon les dires en coulisses de certains proches du patriarche. Les signes précurseurs sur la maladie du despote sont désormais révélateurs. Ses marabouts et charlatans, ses voyants, sa loge maçonnique et même sa magie noire ont prédis une fin tragique au despote et son régime. Conscient du danger qui le guette, le despote Deby est sur l’œil du cyclone. Raison pour laquelle celui-ci multiplie depuis un temps des réunions familiales afin de tracer les voies et moyens de l’inévitable fin tragique de son régime.

Depuis le début de l’année 2014, Deby a tenu 3 réunions familiales à huis clos. Toutes ces réunions qualifiées de très sécrètes étaient sous l’égide du despote Deby. Selon les consignes protocolaires du despote, sa majesté le sultan a été très claire quant aux participants « Nul ne participe aux dites réunions s’il n’est DEBY » donc la famille large n’est nullement concernée dans ces rencontres très privées. Elles ont évoluées de la manière suivante :

La première réunion a concerné Deby, ses frères et ses sœurs. La seconde uniquement Deby et ses enfants et la dernière entre Deby, ses neveux et ses nièces. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour : « Le patriarche est souffrant, le pouvoir est sur le point de nous échapper, quelle stratégie future à cela ? » Cependant, le despote oublie que le secret n’a plus de valeur sous son règne….

Selon les conclusions des dites rencontres, quelques pistes ont été dégagées : Premièrement, recruter massivement les jeunes de la famille présidentielle dans l’armée et les former dans les grandes écoles militaires (France, Russie, Ethiopie, USA, Ukraine etc.) afin qu’ils soient la force protectrice de demain. C’est pourquoi quelques bambins du despote sont dans certaines écoles de pilotage en Ethiopie ou autres académies militaires occidentales.

Deuxièmement, chaque membre de la famille Deby a droit immédiatement à 4 choses : une villa, une grosse cylindrée V8, un virement de 500 millions FCFA dans son compte et avoir autant d’armes à sa possession. Désormais, la clanisation de l’Etat est à son apogée.

Troisièmement, monopoliser autant que possible tous les postes juteux du pays et laisser les autres tchadiens croupirent dans la misère.

Ainsi, le maintien dans les différents remaniements de Daoussa Deby et de Ahmat Acyl, les deux grands frères du couple dictatorial dans le gouvernement de Kalzeubeu n’est pas un fait du hasard. En plus le désordre à grande échelle d’un Salay Deby à la douane et sous le regard complice de son grand frère de président suscite un autre débat. La debysation de l’Etat tchadien est à son summum et le pays est à sec de liquidité. Hier le Tchad payait le salaire des fonctionnaires centrafricains à hauteur de 7 milliards de nos francs mais aujourd’hui ce même pays est incapable de payer ses propres fonctionnaires. La crise économique oblige.

Un pouvoir absolu rend absolument fou dit-on et le dictateur tchadien s’accroche au pouvoir au prix de sa vie mais cela pour combien de temps ??????

Mahamat Saleh

Analyste Indépendant

N’Djamena, Tchad

N’Djamena : Deby multiplie des réunions familiales