Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Forum des Femmes leaders du Tchad  

Des causes nationales prises en otage par le narcissisme de la première dame du Tchad, Hinda Deby Itno !

 

Des nouvelles à peine croyables fraichement rapportées du Tchad.

Récemment pointée du doigt par la chaîne d’information France24 pour ses dérives narcissiques car ayant distribué des cahiers avec sa photo à des enfants tchadiens déshérités, la première dame du Tchad ne manque décidemment pas de créativité pour satisfaire ses fantasmes napoléoniens. Elle a encore frappé en montant de toutes pièces et en seulement 5 jours, un soi-disant « Forum des Femmes leaders du Tchad », le 22 mars 2014 à Ndjamena.

Ainsi, les femmes tchadiennes qui voyaient en cet évènement une occasion unique d’échanges démocratiques sur les sujets qui les concernent,  ont  vite déchanté lorsque le dictat, l’égocentrisme et le ‘m’as-tu vu’ légendaire de la première dame ont donné une toute autre orientation à cette rencontre.

L’évènement qui devait se solder par la mise en place d’un Conseil National des Femmes leaders du Tchad (CONAF), organe exécutif devant porter pendant deux ans tous les espoirs de la jeune structure au devant de la scène, s’est transformé en une séance de huées anti-Hinda, et pour cause !

Alors qu’elles se sont déplacées pour plaider leur cause, les femmes tchadiennes présentes à cette rencontre se sont d’abord vues imposer un présidium choisi par la première dame.  Espérant ensuite faire entendre leur voix lors de la désignation des membres du Conseil, ces dernières découvriront avec effroi qu’on leur intime simplement d’acclamer une liste de membres également verrouillée d’avance.

L’assemblée des femmes réunies dans la salle comprend alors avec stupéfaction à l’issue de la longue et rude journée, que le silence suspect du règlement intérieur sur la mise en place  dudit conseil, était une manœuvre habile pour les soumettre une fois de plus.

Cette méthode déplorable et archaïque classe de fait ce forum dans la longue liste des shows télévisuels fantaisistes devenus la marque de fabrique de la première dame du Tchad.

A posteriori, on comprend mieux pourquoi les observations des participants sur le règlement intérieur et les statuts, ainsi que les questions relatives au mode de désignation des membres du Conseil ont tout bonnement été étouffées. Face au malaise suscité par cette bourde et à la gêne du présidium, une collaboratrice de la première dame du Tchad (ne faisant même pas partie de l’organisation) tentera désespéramment de rectifier le tir. Cette dernière commettra une deuxième bourde en déclarant à la salle que les observations et commentaires seront collectés et intégrés aux textes après le Forum ! En d’autres termes, « mettons déjà la charrue et on verra après pour les bœufs » !

Indignées par cette énième imposture de Hinda Deby, la majorité des femmes tchadiennes présentes à la rencontre s’est mise, sous l’impulsion des femmes arabophones oubliées dans le Conseil, à siffler et huer la première dame.

Les femmes arabophones ont jeté à la figure de Hinda que cet oubli témoigne de la négligence à leur égard et qu’elles ne comprennent pas cette maladresse, d’autant plus que le président tchadien lui-même a toujours eu de l’estime pour elles.

Le constat que je fais donc en tant qu’observatrice externe des réalités du Tchad, c’est que la première dame a peut-être le pouvoir, l’argent, mais il lui manque des qualités essentielles : la sincérité et l’humilité.

Alors que les vraies femmes leaders (à l’image de certaines ministres qui se sont vues prier quelques jours auparavant de contribuer à l’organisation de l’évènement, des femmes rurales chefs de ménage, des femmes menant dans l’ombre des combats louables, etc.) s’engagent dans la constance pour impulser, influencer des changements positifs dans leurs pays et leurs communautés, Hinda Deby elle, instrumentalise des causes nationales importantes qui incarnent l’espoir des tchadiens, pour assouvir son orgueil et son nombrilisme aigu frôlant le culte de la personnalité.

En effet, voir l’image  de la première dame trôner un peu partout dans la ville, quelque soit la saison, le thème ou l’évènement annoncé était une routine. Ce forum qui concerne toutes les femmes tchadiennes ne fera pas exception : elle apparaissait une fois de plus extravagamment seule et sans partage sur tous les supports de communication. N’aurait-il pas été plus indiqué de faire apparaître également d’autres femmes de différentes catégories socioprofessionnelles, ne serait-ce que sur certains supports ?

Pour les yeux avertis, affiches et banderoles parlent d’une même voix : « Je suis la seule et l’unique femme tchadienne leader » !!!

Et comme si cela ne suffisait pas, les billets d’invitation au Forum, les porte-documents, les blocs notes, les pages intérieures des blocs notes, les agendas distribués pendant les travaux, etc. portent tous, la photo grand format de Hinda Deby (Voir photos à l’appui). Un groupe de femmes disait « vous avez-vu les pages intérieures des bloc-notes ? C’est fait pour y écrire mais même là il y’a sa photo : en quoi est-ce gratifiant pour une première dame ou pour quiconque, qu’on lui griffonne sur le visage ?! ». Nous avons là un bel exemple d’exhibition totalement démesurée et d’égo extraordinairement surdimensionné.

Le summum de cette frénésie narcissique est atteint, lorsque la première dame fait distribuer à la fin de la journée, des flacons de parfum sur lesquels elle a fait coller son image commentée par cette phrase surréaliste : « La Première Dame, HINDA DEBY ITNO, princesse du Dar -Zaghawa » ! (Dar = pays, Zaghawa = ethnie de son mari). Selon quelques femmes interrogées, cette phrase serait aussi, outre la vantardise, un message à peine voilé, adressé à ses coépouses. Rien que ça !

D’autres femmes disaient avoir l’impression d’assister au mariage de Hinda et non pas à un forum de femmes leaders, car les parfums emballés de la sorte avec un nœud ruban sont habituellement distribués lors des cérémonies traditionnelles de mariage… En gros, tout le forum tournait autour de la petite personne de Hinda. (Voir photos ci-après, resppectivement : carton d’invitation, porte-document, bloc-note, intérieur bloc-note, agenda, parfum, poster, banderole, 8 supports tous à l’effigie de Hinda seule).

     

Toutes ces absurdités sont désolantes et choquantes à plusieurs niveaux :

  • La première dame du Tchad ne supporte de toute évidence pas que l’attention puisse être portée sur une autre femme quelle qu’elle soit (à moins d’avoir atteint un certain âge…). Ce qui démontre un problème de maturité et de bon sens ! Elle ne rate donc aucune occasion, et va jusqu’à en créer pour monopoliser l’attention ;
  • De plus, le fait que Hinda Deby organise un évènement à son unique effigie, comme pour montrer qu’elle est la première femme leader du Tchad, choque aussi. 

Le leadership implique entre autres l’humilité, le partage, des capacités d’écoute et de rassemblement… Ce qui positionne la première dame du Tchad,à mille lieux d’un quelconque leadership ! ;

  • Par ailleurs, l’absence de la jeunesse féminine notamment,  dans le conseil, prouve une fois de plus que ce n’est pas tant le sort des femmes qui intéresse la première dame du Tchad, mais plutôt l’atteinte des objectifs douteux et égoïstes souvent dissimulés derrière ces évènements infertiles.

Et même s’il y’avait une quelconque sincérité dans la motivation derrière ce forum précipité, la montagne ne pouvait qu’accoucher d’une souris vu le manque de transparence et de temps : forum des femmes leaders ou la naissance d’un mort né;

  • On note également un certain laxisme protocolaire qui semble avoir donné l’illusion à l’épouse du Chef de l’Etat tchadien qu’elle pouvait avoir un quelconque statut officiel et se faire appeler « Son Excellence » ;
  • Et enfin, la plupart des femmes constituant l’assemblée estime leur intelligence insultée pour avoir été associées à ce qu’elles considèrent comme une mascarade : la précipitation tant dans la préparation que dans le déroulement du forum en sont la preuve (les questions et commentaires du public ont été expédiés et ensuite stoppés car « la première dame est déjà en route pour revenir faire son discours de clôture » !).

Témoin par procuration du grand malaise lors du Forum, il serait peut-être temps pour la première dame du Tchad de prendre toute la mesure du ras-le-bol suscité chez les femmes tchadiennes par son comportement manipulateur, dédaigneux et égocentrique.

 

A bon entendeur…

 

Par une Tchadienne activistte

 

Forum des Femmes leaders du Tchad : le narcissisme de la première dame, Hinda Deby Itno  agace !