Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis le début de la crise en République Centrafricaine, nous avons suivi l’évolution de la situation de près, de façon constante et avec beaucoup d’attention. Car, dans ce pays les intérêts des ressortissants tchadiens sont importants et nous savons très bien que le régime de Deby ignore la donne et ou essaies de semer le désordre. Nous avons de temps à autres relevé à l’opinion nationale et internationale que l’ingérence de Deby en RCA n’est qu’une mésaventure grotesque. Mais malheureusement notre voix n’était pas entendue.

Le Tchad ne dispose guère d’une Armée Nationale Tchadienne (ANT) dite républicaine. Il existe juste une poignée des combattants constitués en brigades qui n’obéissent qu’aux ordres d’une seule personne (le Président, Sultan et Général Idriss Deby Itno). Comment dans un tel pays on peut prétendre restaurer la paix dans un autre pays, grand comme la République Centrafricaine, c’est le paradoxe pur et simple.  

La décision de ce jour du retrait (c’est une fuite en avant, comportement connu des agissements des dictatures en Afrique) des brigades de Deby prouve à suffisant de l’amateurisme,  de l’incapacité de ce régime tyrannique et ses folies de grandeur.

Le plan diabolique (ficelé depuis plus de dix ans, plan qui porta Bozizé au pouvoir en 2003) d’Idriss Deby Itno était de mettre la Centrafrique en guerre comme la Libye qui a su instaurer une instabilité chronique au Tchad, instabilité qui devrait permettre entre temps au régime de Kadhafi de se renforcer et de tenter la récupération du nord du Tchad, chose qui n’a pas marché, heureusement pour notre pays, mais la population tchadienne empathie jusqu’aujourd’hui.

Avec le temps, la stratégie de Deby a été dévoilée, voire son jeu démasqué, et ses projets de déstabilisation de la RCA et de la démoralisation des ressortissants tchadiens vivant dans ce pays depuis les années 50 ont été déjouées.

Au finish, le peuple centrafricain n’a aucune haine vis-à-vis des tchadiens en tant que tel, il y a des liens forts qui réunissent les deux pays. Moins encore on ne peut pas parler de l’existence d’une antipathie entre les musulmans et les chrétiens. L’animosité constatée ça et là pourrait s’expliquer par le faite que la population autochtone n’avait pas eu le choix devant le comportement envahisseur des soldats tchadiens qui se comportent comme en territoire conquis.

Vous verrez que dans un temps aussi record, la véritable paix s’instaurera et la réconciliation entre musulmans et chrétiens aura bel et bien lieu.

Notons cependant que les motivations poussant Deby de quitter brutalement et immédiatement la RCA sont profondes voire cachant une action de vengeance contre cette contrée. Il a déjà contaminé ce pays par l’effet rébellion, aujourd’hui le nord de ce pays est le théâtre des groupes armés incontrôlés, mais appuyés par les soins du régime fantoche de N’Djamena pour pouvoir lui permettre de jouer un rôle de déstabilisateur dans la sous-région.

Deby ne sait jamais gouverner sans qu’il n’y ait une quelconque guerre, si ce n’est pas le Darfour, c’est le Mali ou la RCA. Dans bientôt, la guerre reprendra de bel dans le territoire national tchadien, et nous attendons l’artisan dit « de la Paix » pour pouvoir la gérer. Il ne pourra l’échapper que s’il arrive à faire la paix des braves.

Correspondant particulier, le Résistant,

N’Djamena Tchad, le 03 avril 2014

Tchad : Réaction par rapport au départ des Forces Armées tchadiennes de la Misca