Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Après le constat fait par les responsables de l’opposition au régime d’Idriss Deby , vient s’ajouter celui des membres des organisations de la société civile au Tchad. Tous reprochent au correspondant local de radio France internationale, (rfi), de refuser de couvrir leurs activités de sensibilisation et de plaidoyer dans le pays.

En effet, un responsable d’une association de défense des droits de l'homme tchadienne, estime que M.Madjasra Nako, ne coopère pas avec les organisations tchadiennes dont les positions ne sont pas accommodantes au régime d’Idriss Deby. Il déplore en outre, le copinage et la proximité qui lient les médias étrangers avec ceux proches du pouvoir et font écarter les journalistes en général de leur éthique et de la déontologie qui font d’eux des hommes épris de vérité.

Selon notre interlocuteur qui a requis l’anonymat, M.Nacko, fait de la rétention d’information sur leurs activités et ne contribue pas à donner de la visibilité aux efforts qu’ils font pour éveiller la conscience des tchadiens afin de s’approprier la défense des droits de l’homme.

Par ailleurs, il soutient que si rien n’est fait pour améliorer la situation actuelle, son organisation sera appelée à interpeller la direction de Rfi à paris pour faire évoluer les choses dans un partenariat équitable.

Malheureusement le constat fait par les responsables de la classe politique et ceux de la société civile au Tchad, est le même observé par tous les citoyens tchadiens qui souhaiteraient voir Rfi, jouer pleinement son rôle de média étranger totalement indépendant pour démentir les préjugés que font les auditeurs et observateurs sur ce principal canal d’informations sur l’Afrique.

Observateur du blog de makaila

Pourquoi le correspondant de rfi refuse-t-il de donner la parole à la société civile tchadienne ?