Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis quelques jours, une délégation gouvernementale effectue une tournée dans certains pays africains afin d'apporter une modeste aide financière aux étudiants tchadiens. Ces derniers, malgré les sommes faramineuses engendrées par l'exploitation pétrolière, n'ont jamais  véritablement profité de ces royalties. On se rappelle que la dernière opération de ce genre a été menée en 2010 et les souvenirs sont très amers.
 
En effet, les étudiants ont été bien roulés dans la farine en 2010 car il s'est avéré un détournement odieux des sommes allouées. Au Sénégal, chaque étudiant avait eu droit à 50.000 Frs. Les vérifications faites quelques semaines plus tard au niveau de Ndjaména ont permis de savoir que chaque étudiant aurait pu percevoir 350.000 Frs. Si on estime l'effectif des étudiants à 1.562 à l'époque, un petit calcul nous donne 468.600.000 Frs détournés par ces fonctionnaires véreux. La responsabilité du Consul Honoraire, M. Salah Mahmoud, est aussi fortement engagée dans la mesure où il a assisté à toute l'opération et avait activement participé pour valider la honteuse somme de 50.000 Frs par étudiant.
 
Un homme averti en vaut deux, dit le vieux dicton. Les étudiants tchadiens de Dakar en ont fait un slogan. Ils refusent d'être grugés une seconde fois pour certains d'entre eux. Emboitant le pas de leurs compatriotes d'Algérie, ils étaient en assemblée générale pour statuer rapidement sur la conduite à tenir. Le bureau de l'Association a ainsi reçu un mandat clair et ferme pour vérifier au préalable les documents administratifs officiels attestant des sommes réellement décaissées avant d'accepter un quelconque montant à remettre pour chaque étudiant. Et comme il fallait s'y attendre, la délégation gouvernementale a refusé catégoriquement de montrer ces documents officiels arguant que l'argent n'est pas encore disponible à Dakar. La transparence prend là un sacré coup et installe la suspicion.
 
En attendant la prochaine rencontre prévue courant de cette semaine, le débat fait rage et la tension monte dans les foyers des étudiants à Dakar et dans les autres villes du Sénégal. Le Consul Honoraire a déjà reçu un carton jaune de la part des étudiants qui exigent que leur droit soit entièrement respecté cette fois-ci. Pour l'heure, les étudiants patientent mais pour combien de temps ?
 
A suivre...
 
Par Abderahmane Ahmat
Dakar   

 

Les étudiants tchadiens de Dakar se mobilisent contre le détournement programmé de l'aide sociale