Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Nous tenons à vous informer que nous,les Étudiants et Stagiaires Tchadiens d'Algérie avions essayé d'occuper l'ambassade du Tchad en Algérie pacifiquement en ce jour de lundi 28 avril 2014,et ceci dans le but de revendiquer nos droits. En effet,le directeur de bourses et sa délégation sont arrivés afin de nous donner notre aide forfaitaire (qu'on n'a d'ailleurs pas touché depuis deux (02) ans) d'un montant de 50 000 FCFA/an. Ce qui est pathétique, vu que nous sommes considérés comme des boursiers et que notre pays le Tchad dispose d’énormes moyens financiers. Ce problème dure depuis des années, car les étudiants tchadiens sont les seuls à ne pas disposer d'une bourse régulière à l'instar des étudiants des autres nationalités.

En outre, lors de la publication de l'arrêté de bourses, le passeport et le billet d'avion sont à la charge des boursiers qui n'ont souvent pas les moyens de les payer. Telles sont entre autres nos revendications: augmentation du montant de l'aide forfaitaire de cette année et bourse régulière mensuelle au moins au même titre que les étudiants du Tchad à partir de la rentrée 2015. Malheureusement, les manifestants se sont faits tabassés par les policiers algériens sur l'ordre de l'ambassadeur du Tchad en Algerie.

Nous refusons donc de prendre cette aide forfaitaire et continuerons à manifester jusqu'à ce que nos doléances soient prises en compte. Nous disposons de vidéos et photos de la manifestation.

Pour toute information complementaire: veuillez nous contacter au 00213664210328/00213698175978/00213550109299

Nous vous supplions de publier notre action sur votre blog pour que le monde entier soit au courant de la situation que vivent les étudiants boursiers tchadiens en Algérie, et dans le monde en général.

Le comité de crise de l'Union des Etudiants et Stagiaires Tchadiens d'Algérier

 

L'Ambassade du Tchad à Alger occupée par les étudiants tchadiens en colère