Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Il fait partie des quatorze dessinateurs présents aux 4e Rencontres du dessin de presse, organisées au Mémorial de Caen, ce vendredi et samedi.

7 4e Rencontres du dessin de presse, au Mémorial de Caen

« Le dessin, c'est respirer, manger, pleurer, vivre. C'est mon oxygène. » Danngar Adjim, dit Achou, a 31 ans et fait du dessin de presse depuis 2002. Né au Tchad, il y a travaillé pour le journal Rafigui et le journal satirique Le Miroir.

Cela se gâte au cours de l'année 2005 avec la guerre civile tchadienne, qui ravage le pays jusqu'en 2010. « J'ai quitté le Tchad. Je travaillais sur le Darfour, cela m'a attiré des ennuis. Ma famille et mes proches ont reçu des menaces. C'est allé jusqu'à l'agression physique en pleine rue. »

Aujourd'hui, Achou est logé à la Maison des journalistes de Paris, où il est arrivé en 2005. Dessinateur de presse indépendant, il travaille pour le blog « L'oeil de l'exilé » ainsi que pour l'association France terre d'asile. Mais l'artiste a plus d'un crayon dans son sac. « Je fais aussi de la bande dessinée et du découpage au cutter. »

Un regard sur la société

Dans ses petits carnets, qu'il fait lui-même à l'aide de calendriers en carton découpés et de feuilles de papier, chaque double page a un thème, un texte et un dessin. Ses outils : stylo et feutre. « Je me réalise avec cela. Cela me permet d'avoir un regard sur l'environnement, la société, la politique. »

Cette année, Achou participe pour la première fois aux Rencontres du dessin de presse du Mémorial. C'est aussi la première fois qu'il foule la terre caennaise.

Il a pourtant l'habitude d'être sur les routes, afin de se rendre à des festivals en France et en Afrique. « Voyager permet de voir les choses d'une autre manière. On se nourrit de ce qu'on voit, de ce qu'on approche, de ceux qu'on rencontre. »

Vendredi 4 avril, de 19 h à 20 h, débat sur le thème « Dessiner en temps de guerre », animé par Alain Mayer, avec les dessinateurs Alizadeh, Bogorad, Gueddar, Lounis et Sabaaneh. Entrée libre.

Samedi 5 avril, de 11 h à 12 h 30, « Portraits de dessinateurs », animé par Alain Mayer, avec lesdessinateurs Ann Telnaes, Bernard Bouton et Antonio Antunes ; de 14 h à 15 h, « Cartoon battle », avec les dessinateurs Alizadeh, Boligan et Kap ; de 15 h à 16 h 30, fresque dans le hall du Mémorial ; de 16 h 30 à 17 h 30, « Cartoon battle », avec les dessinateurs Bourayou, Chaunu et Gueddar. Entrée libre.

Contact : Mémorial de Caen, esplanade Général-Eisenhower. Renseignements complémentaires au 02 31 06 06 44.

Source: http://www.ouest-france.fr/exile-du-tchad-achou-vit-travers-le-dessin-2102100

Exilé du Tchad, Achou vit à travers le dessin