Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

A CHACUN SON TOUR CHEZ LE COIFFEUR

A

Monsieur Ahmed Bachir

            Il vous souviendra que mon premier contact avec vous fut établi à Bordeaux chez votre  tuteur le Médecin Ahmed Dougous dans le tour 7 de Saige Formanoir.

            Je me rappelle aussi cette nuit rocambolesque à 20 km de Bordeaux dans le night « club Feeling One Love »  d’Ambarèsau chaud de l’Eté.

Je me rappelle encore comment mon look  bleu marine et mon coït à cette sortie  de détente, vous ont subtilisé une blonde bordelaise. 

            Je me rappelle aussi  votre coup de foudre envers cette beauté de fée qui fut à brûle-point annihilé pour mon  accointance instantanée avec la dite  blonde.

            Je me rappelle  après tant  d’années de séjour au bled votre descente musclée (quatre Toyota bourrées de GIMP) au Ministère de la Sante Publique. après être sauvagement passé aux tabacs par un trio de soldatesques de fœtus de fantassins sans aucune vertu militaire et soumis à la botte de Madame Toupta Boguena (Ex Ministre de la Santé Publique).

            En effet, il vous souviendra  de ce 27 Août 2010vous enjoignez aux forces de GMIP de me menotter alors que je noyais dans un déluge de sang du haut de ma tête à  la plante de mes pieds sous prétexte que je suis un voyou drogué au tramoil  alors qu’il n’en est rien.

            Je me rappelle que sous vos ordres, un parent du Procureur de la République actuel en tant qu’agent de santé de HGRN fut tabassé et livré en pâtureau cantonade, sans aucun scrupule ; ce jour là même.

            Je me rappelle de ces deux jours de goulag passés à la Police Judiciaire avec les bras menottés en arrière comme si j’étais un terroriste ou un adepte de « Boko-haram ».

             Je me rappelle que pendant ces deux (02) jours de détresse,vous  avez  interdit à mon berger , leader spirituel de vous rencontrer et  à mes parents de m’assister comme vous prétendez dire  à qui veut entendre  que je suis priseur de tramoil et que je mérite d’être collé aux  violons dans le massif de Koro-toro .

            Nul n’est sensé ignorer que la non assistance pour personne en danger est un délitàréprimander.

            Nul n’est  sensé ignorer  que la plus grande force de la nature est l’amour de la compassion. Et dire que les Prophètes, Mohammed  et Jésus-Christ de Nazareth se sont dévoués pendant leur séjour avec le monde des vivants de prêcher  l’amour de la compassion. Ne m’avez-vous  pas rencontré  chez votre tuteur Dr Ahmed  Dougous ancien aîné de l’Ecole de Sante Navale de Bordeaux ?

Voila que mon crâne fronto-pariétalfut charcuté,bâillonné, torpillé et suturé  en neuf (09) points avec  un certificat médical définitif évalué à 10% et délivré par un médecin assermenté.

            Voilà que mes  deux jours à jeûn dans un déluge de sang m’ont fait perdre une vingtaine des milliards de neurones au vu et su des fondamentaux  de la plasticité neuronale. Ces sévices  macabres  et moyenâgeux m’ont coûté moult   perfusions  de lovenox, des insomnies et des persistantes  migraines  au point d’être dolipranodépendant. Merdes, jusqu’à quand donc ?

            Aussi comment comprendre que vous m’avez  fait garder à vue en toute illégalité  sans aucun motif  fondé de ma culpabilité et que vous à votre tour  claironner que vous êtes victime d’espionnage  d’une bande de délinquants primaires suite à l’affaire vous opposant au Ministre Jean Bernard Padaré.

            A postériori, au vu et su de toute cette chronique des  incidents ;il va sans nul doute reconnaître que j’ai été victime ce 27 août 2010 d’une coalition de la haine soutenue par  un esprit caino-hérodien assorti d’une machination byzantine laquelle est teintée des affabulations odieuses  de la part des délinquants primaires auxquels vous ne pouvez vous soustraire. Ainsi vous ne pouvez à jamais être plus loyaliste que le roi.

            O Tempora, ô Mores !

Que celui ou celle qui a des oreilles entende la voix des opprimés.

Ne dit-on pas dans les saintes  écritures : « il faut voir le poutre qui est en toi avant d’ôter la paille qui est dans l’œil de ton prochain ».

            Ne savez- vous pas que tout se paie ici bas ? « Qui tue par l’épée, périra par l’épée ». Quitte aux saintes écritures de nous dire : « Malheur à quiconque verse innocemment le sang de son prochain et que personne ne doit racheter son frère ; et se donner en rançon. Soyez rassuré que sa parole ne soit jamais en vain sans accomplir son effet (...) car quiconque retient  captive la vérité se verra déraciné par le déluge de la colère divine fin de citation ».

O Melchisedek ! Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Wait and see

Très sincèrement.

 

ALLALISSEM NDIEKHOR Eric,

Ancien E.O.A/ESSA Bordeaux/Promotion Charles De Gaulle 1991.

Technicien biochimiste, Ministère de la Santé Publique

Contact : 60 56 24 44

Email : allahissemn33@gmail.com ou allahissemeric.ndiekhor44@yahoo.fr

 

 

Affaire Padaré: lettre à monsieur Ahmed Bachir