Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

           Lettre ouverte au président  de la république française

 

Monsieur le président  de la république française François HOLLANDE ,

Objet : La ruine du peuple tchadien par le dictateur Deby , 23 ans au pouvoir sans partage. Grâce à l'assistance et le soutien total de la France pays des droits de l'homme.

Qu'est ce que vous en savez , Mr le président sur cette dictature abjecte que subisse le peuple tchadien depuis 23 ans ?

Et combien de temps cette population restera t-elle otage de la France et de son allié criminel Idriss Deby ?

Il est mon devoir en tant que citoyen du Tchad soucieux de mon avenir et celui de mes enfants  d'interpeler votre conscience  sur le drame que vive notre peuple depuis après prêt un quart siècle.

De sa genèse ce régime naquit dans le confins soudanais , a pris le pouvoir par les armes il y'a vingt trois ans (23ans) jour pour jour . Par le célèbre discours " je vous ai apporté ni  or , ni argent mais la liberté " . Oui , beaucoup des tchadiens ont cru , mais ils ont vite déchanté . L'homme de Bamina et son groupe n'avaient qu'une idée , celle  d'installer une démocratie aux pratiques dictatoriales , c'est ainsi qu'est né le mouvement patriotique du salut (MPS) parti  Etat à penser unique . Très vite quelque arrivistes du Darfour ont intégré l'administration tchadienne mus par l'élan à idéologie tourabiste et par le détournement massif des biens de  l'Etat . Nous pouvons dire que le multipartisme est palpable ,mais aucune substance de sa pratique  dans le vrai sens  du terme . Soit qu'il était mal compris ou bien  délibérément détourné de sa mission ,  aux  valeurs démocratiques. Ce multipartisme s'explique aujourd'hui par le régionalisme ,le tribalisme , et la validation du pseudo démocratie aux yeux l'opinion internationale. Faut signaler aussi que la plupart de ces partis, sont satellites au mouvement patriotique du salut (MPS) parti du sultan Général président Idriss Deby .

Bien qu'il y'a eu des élections ces partis politiques d'oppositions n'ont pas joué leur rôle moteur, celui de prendre le pouvoir, mais ils ont toujours accompagné  et  légitimé  le régime par leurs actions à l'internationales. Nous pouvons parlé d'une opposition de survie qu'une opposition de prise de pouvoir , les alliances faites ça et là confirment.

Comme l'injustice et le mépris engendrent la révolte , depuis la prise du pouvoir de ce groupe de Bamina le Tchad a connu beaucoup des rebellions qui n'ont pas pu mettre fin aux souffrances du peuple tchadien . Moult raisons expliquent leur échec , parmi ces raisons il y'a l'aide indéfectible qu'apporte votre pays la France au tyran de Ndjamena ; l'expertise aux fraudes électorales , le lobbying auprès des Etats  tiers  et l' ingérence directe de la France  dans les conflits qui a opposé les rebelles et le régime de Deby par diverses appuis et même par  des coups de semonces . Nous nous indignons contre l'arrogance et la  confiscation du pouvoir par Deby , mais nous restons sans voix  quand à cette  alliance  cynique et cupide qui lie votre pays la France pays des droits de l'homme au Tchad du tyran Deby et de son clan.

 Et pourtant vous avez prononcé votre discours à Dakar en disant ceci " La francophonie doit porter la démocratie , les droits de l'homme , le pluralisme , le respect de la liberté d'expression que tout être humain doit pouvoir choisir ses dirigeants" 

Nous partageons ces valeurs , pour une république juste, laïque, démocratique qui respecte ses voisins . Mais hélas dans le fait Mr le président vous vous contredisiez et je vous cite           "Je ne recevrai aucun dictateur à l'Elysée"

 Vous venez de recevoir le dictateur tchadien Idriss Deby le 14 février 2014  à l'Elysée et cet acte est inacceptable pour tous les défenseurs de droits de l'homme et des démocrates. L'histoire et les peuples témoigneront de cette complicité  immonde qui vous lie a ce dictateur notoire.  N'est ce pas lui l' assassin de votre ami  à l'international socialiste Ibni Oumar Mahamat Saleh et tant d'autre tchadiens ?

  Nous attirons votre attention sur des lectures que nous jugeons partiale et complaisante envers le dictateur tchadien Idriss Deby . Des milliers de nos compatriotes croupissent dans les prisons libyennes, des  centaines des disparus et tous étiquetés de mercenaire à tord ou à raison .

Au Nigeria nos compatriotes sont expulsés en masse pour ne pas dire déportés vers le Tchad accusés d'être des sympathisants  ou carrément membres de la secte Boko Haram.

En Centrafrique voilà des milliers de nos compatriotes subissent les dommages collatéraux de l'ingérence avérée du tyran tchadien , mais comment expliquez vous cette partialité des éléments français aux cotés de ceux qui tuent des innocents à mains nues  ?

Nous condamnons énergiquement l'instrumentalisation de ces deux peuples centrafricain et tchadien , ils sont des voisins et ils ont des liens séculaires , donc condamnés à vivre ensemble.  La France a le droit de défendre ses intérêts mais ceci ne doit pas  se réaliser  sur les cadavres  des musulmans de la Centrafrique ,( tchadien , malien , camerounais , sénégalais..) bref africains. Quand au  tyran de Ndjamena ( Deby) il est prêt à  sacrifier tout son peuple pour garder son fauteuil .

 La population tchadienne est indignée et meurtrie de voir le choix que fait  la France pour imposer un dictateur pendant 23 ans , un pouvoir sans partage ou règne la corruption le détournement massif des deniers publics . C'est un crime de voir tout un peuple méprisé , indigné et le double crime c'est celui de votre pays la France imposer un dictateur qui tue son peuple par les armes et par la famine , tout ceci est inacceptable et incompréhensible puisque Deby est l'ennemi de la paix , de la liberté et de la démocratie. 

 Malgré le pétrole le Tchad reste dernier,  comme le confirme le rapport du PNUD ( octobre 2013 IDH) 184 éme sur 186 . un des pays le plus pauvre en Afrique , ou sa population n'arrive même pas  à avoir le minimum pour se soigner se vêtir et se nourrir convenablement.

Nous vous demandons un éveil de conscience , Mr le président   ,et  d'aider les tchadiens à mettre fin à cette dictature qui a trop duré. jusqu'aujourd'hui la France a fait le choix de soutenir Deby, ce soutien est renforcé depuis son intervention  au Mali aux cotés des forces françaises. Mais nous disons que le soutien du peuple tchadien est inépuisable , mais celui du dictateur est épuisable. Cet appel n'est pas un signe de résignation ou de lâcheté , mais c'est parce que la France a toujours utilisé les instances internationales pour des actions aidant à consolider la dictature au Tchad   . le départ de Deby du pouvoir , il faut le dire sera un salut pour le Tchad et de  réconciliation  des tchadiens avec leurs frères africains qui subissent  directement la foudre du dictateur et qui prennent  les tchadiens comme des  bouc-émissaires .

 Le temps urge,  la réaction brutale est inhumaine en Centrafrique nous a donné beaucoup d'enseignement c'est celui qu'un peuple  qui a le dos au mur est capable du pire .

L'Afrique a changé, le Tchad aussi  , la nouvelle élite coopère et souhaite une coopération égale à égale ,  pas des hommes soumis et qui marchent contre l'intérêt de leur peuples . Cette attitude d'insister vaille que vaille à soutenir les dictateurs aura pour conséquence directe le sentiment anti français en Afrique et au Tchad et fera le lit  des obscurantistes de tout bord .  

C'est pourquoi nous demandons à la France de soutenir les peuples au lieu de soutenir les dictateurs  .

Nous concluons avec cette citation de Jean Jaurès  :  " Il faut la peine de penser et d'agir , que l'effort humain vers la clarté et le droit  n'est jamais perdu. l'histoire enseigne aux hommes des grandes tâches et la lenteur des accomplissements , mais elle justifie l'invincibilité de l'espoir"

" Ô mon pays que Dieu te prenne en garde , Que tes voisins admirent tes enfants…."

Fait à Paris le 15 février  2014 .

Abakar Assileck Halata  Acteur politique .

 

Tragédie au Tchad: Abakar ASSILECK HALATA attire l'attention de François Hollande