Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Bien qu’au Tchad l’insécurité est à son apogée mais nous avons été très surpris de la nomination d’un général analphabète jadis un chef des gangs à la tête de la police nationale. Le décret N°125 du 26 février 2014 nommant le général Taher Erda comme DG de la Police est une erreur stratégique, car le passé de l’homme est très sombre en matière de la sécurité surtout lorsqu’il était à la gendarmerie nationale comme DGA. L’existence des lobbies constitués des généraux analphabètes et autres cadres continus de plus belle. Désormais l’insécurité deviendra un principe et les assassins ne seront jamais appréhendés ni jugés car leur chef est promu DG de la police. Nous policiers professionnels, constitué de : officiers de police, commissaires divisionnaires, inspecteurs de polices, commandants de police etc. avons remarqué que depuis les 6 dernières années la police nationale est complètement militarisé c'est-à-dire tous les DG sont des militaires. Monsieur le Président de la République, nous connaissons et maitrisons mieux que quiconque notre domaine (la police). Nous disons NON à cette militarisation de la police, car ces militaires de surcroit analphabètes ne maitriseront rien dans ce corps qui a également ces secrets. Monsieur le Président de la République arrête de nous envoyer des ratés de l’armée et analphabètes car la police nationale n’est pas une poubelle où viennent s’enrichir ces chefs de gangs et augmenté encore l’insécurité.

Comme l’a affirmé l’éditorialiste Ahmat Makaila lors de son éditorial du lundi 24 février, que les compétences se pavanent sous l’ombre de Nimier et dans les rues de la capitale alors que les bureaux climatisés sont occupés par des parachutés sans formation et des analphabètes notoires. Même dans certains pays dits émergents, la police a sa place et elle est respectée. Pourquoi pas au Tchad ? Cette police est capable de faire face à toute situation à moins que les plus hautes autorités du pays aient confiance en elle. Certains pays de ce monde moderne n’ont ni l’armée, ni la gendarmerie alors que la police existe dans tous les pays du monde. Au lieu que nous soyons commandé par des généraux analphabètes de l’armée vaut mieux de nommer un policier bien formé à la direction générale de la police nationale et voir ses résultats.

 

Monsieur le président de la République, si nous refusons en bloc la nomination du général Taher Erda comme DG à la direction générale de la Police nationale c’est que l’homme a mauvaise réputation dans le domaine de la sécurité.

Avec preuves à l’appui, au passé nous avons pu déceler à plusieurs reprise les nids de gangs et interceptés quelques uns mais à la fin nous sommes contraint de les laisser partir car ceux ci sont couvert par l’actuel DG de la police. En guise d’exemple les assassins du Pr Nomaye Madana, les meurtriers du huissier en pleine journée sont connus mais gardé secret. Sans oublier les complices du crime bien planifié de Christian Ngaradoum l’ex directeur de la BEAC. En tout cas la liste est loin d’être exhaustive. Alors peut-on assurer la sécurité des citoyens en nommant un chef des gangs à la tête de la police ?

 

Un groupe de policiers professionnels

 TCHAD : UN CHEF DES GANGS A LA TETE DE LA POLICE NATIONALE