Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L’ancien chef de FUC rentre au bercail dans un contexte où plusieurs de ses proches sont toujours prisonniers et dans l’incertitude la plus totale. En rappelant cela nous voulons pointer du doigt les multiples arrestations survenues récemment au sein de la communauté Tama et surtout celle de son compagnon de route Ismail Idriss Ismail, arrêté à Bangui le 16 avril dernier et livré dans la foulée aux autorités de N’djamena, après avoir séjourné dans les quartiers généraux de la FOMAC.
 
Ancien Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères après lesAccords de Tripoli (FUC - Gouvernement tchadien) sous l’égide de Kadhafi, Ismail Idriss Ismail était le Vice-président du FUC (Front Uni pour le Changement. Il a été enlevé par des éléments de l’ANS le 16 avril dernier alors qu’il se trouvait dans un Hotel de la capitale centrafricaine Bangui. 
 
Plus généralement, dès l'arrivée de SELEKA, il y a eu une chasse sans précédent des opposants tchadiens en RCA. D'ailleurs plusieurs d’entre eux sont arrêtés et transférés au bagne de Korotoro (Tchad) dans le plus grand secret. Heureusement en dehors d’Ismail l’ancien proche collaborateur de Mahamat Nour, les autres dirigeants connus ont quitté Bangui.
 
L’impunité omniprésente, la brutalité abyssale, le diabolisme développé contre toute forme d’opposition, c’est cela que nous devons condamner avant tout aujourd’hui. Mr Ismael Idriss, a été extradé par voie terrestre le 20 Avril 2013 à N’djamena en dehors de toutesforme de procedure juridique.
 
Nous craignons toujours  pour sa vie et son intégrité physique et estimons qu’en sa qualité de prisonnier politique, les risques de le voir subir des mauvais traitements au Tchad sont réels.
 
C’est dans cette esprit que nous attirons l’attention de son camarade et ami Mahamat Nour qui ne devrait pas oublier son ami. Et ce, en oeuvrant et en agissant pour faire cesser de telles actes du régime tchadien. Il doit sans plus attendre intercéder auprès du Président Deby afin que Ismael soit relâché, ainsi que les autres prisonniers detenus dans le plus grand secret.
 
Nous demandons également aux chancelleries occidentales et aux institutions internationales en charge des droits de l’homme ainsi que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugies d’intervenir le plus rapidement possible pour avoir sa libération dans les meilleurs délais.
 
Abdoulaye Salah
TCHADENLIGNE.COM
 

 

  TCHAD : MAHAMAT NOUR ABDELKERIM DOIT INTERCEDER POUR LA LIBERATION DE SON CAMARADE ISMAEL IDRISS