Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

FRONT REPUBLICAIN POUR LA DEMOCRATIE ( F. R. D )

 

Suite à une réflection sur la situation au Tchad, faite par un groupe de patriotes, réuni du 25 au 28 novembre 2013 à DINENTCHI , dans la région du Lac ( qui donne son nom au pays ), les conclusions suivantes s'imposent quant au régime politique à nous imposé, depuis 1990 :

Au Plan Politique :

Si une République devait succéder à une autre, la Constitution de 1989 devrait être appliquée. Or, Déby s'est fait proclamer chef de l' état, sans que le Président de l'assemblée de l'époque, Mr. BAWEUYE Alingué n'assure l'interim de Habré, moins encore, n'organise des élections. Il s'agit, bel et bien d'un coup d'état...

Le processus démocratique initié par la Conférence Nationale Souveraine ( CNS ), dernier rempart sur la voie de la démocratie, n'a été qu'un leurre.

La liberté d'expression, celle de la presse et les Partis politiques, véritables animateurs de la vie politique démocratique " naissante ", ont été peu à peu , contrôlés, dévoyés et aujourdhui anéantis.

Nous avons voulu croire, malgré l'abordage de la Conférence Nationale. N'empêche, que le ciel des libertés s'est assombri très vite. Très vite aussi, ont péris ou sont portés disparus : Maitre BEHEDI, BISSO Mamadou, MBAILAO Djimaldé, Bichara DIGUI, Abbas KOTY, LAOKEIN Bardé, KETTE Moise, Doc HARRIS, Doc GUETTY, Yaya LABADRI, Pr. IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH ; D'aucuns ajouteraient volontiers, à cette liste macabre, la mort de Mrs. Ahmed LAMINE et Abdéramane DADY....

La démocratie prônée par le MPS, n'a été qu'un pretexte pour reperer les Ethnies et les régions, réfractaires au pouvoir. Ordre a été donné à la Police politique ( ANS ), de les terroriser ou de les assassiner, comme au GUERA ou à NGUIELIM au Ouaddai.

A l'évidence, après 23 ans de Déby, le Pays croule sous les affres d'un Parti unique, qui a fagocité le Pays dans toutes ses structures humaines, sociales et économiques. Il n' y a pas un seul secteur de la vie qui n'est pas contrôlé par le MPS.

Depuis 23 ans, les élections sont devenues, l'occasion par excellence, pour montrer aux partenaires du développement que le Tchad est dans la voie de l'alternance politique. En vérité, plus d'une centaine de Partis dit " alliés " ( tous achetés par l'argent public ), auxquels s'ajoute le Parti dominant ( MPS ) ne peuvent pas ne pas gagner les élections.

Aujourdhui, la situation politique est bloquée. Le dialogue avec les rares Partis de l'opposition est rompu. Le Forcing qui a abouti à l'amendement de la Constitution, pour un mandat illimité du Président, a eu raison de la patience des tchadiens...

 

AU PLAN ECONOMIQUE

 

Jamais, le Pays n'a été aussi riche que ces dix dernières années, notamment, gràce au Pétrole.

Le Tchad est un pays Agro-pastoral, mais, les investissements n'ont jamais été à la hauteur dans ces deux secteurs. Les deux entreprises, mamelles du Tchad indépendant, sont en perpétuelles SAUVETAGE. Alors même , qu'une bonne gestion rendrait, COTONTCHAD et SONASUT ( aujourdhui CST ) rentables.

Cependant, plusieurs milliards de francs sont depensés pour des infrastrutures urbaines, " surfacturées " de surcroit : C'est le nid de la corruption...

Dans un pays oû plus de 45 pour cent du budget est consacré à une armée clanique, il est claire qu'on néglige les secteurs tels que : La santé, l'éducation, la jeunesse, etc... Ce qui explique la dégradation constante des conditions de vie des tchadiens. Morcellés, segmentés, plus que jamais divisés, les Tchadiens ne savent oû donner de la tête.

Face à un pouvoir tyranique, affameur du peuple et non moins enrichisseur, de sa Famille et de son Clan : _ Qui réprime toute velleité libertaire,

Qui privilègie une Armée clanique plutôt qu'une Armée Nationale,

Qui crée et entretient une multitude de Partis " alliés " plutôt qu'un multipartisme.

Nous avons décidé de prendre parti pour notre peuple.

De mettre tout en oeuvre, pour créer les conditions, de liberté, de justice et d'équité au TCHAD.

Nous ne pouvons plus continuer dans la résignation et en appelons à tous les compatriotes, à se mobiliser autour des idéaux pour lesquels beaucoup des nôtres ont donné leur vie.

C'est pourquoi, le FRONT REPUBLICAIN POUR LA DEMOCRATIE ( FRD ) a vu le jour, le 28 novembre 2013, à DINENTCHI :

TOUS ENSEMBLE, POUR PLUS DE LIBERTE, DE JUSTICE, et de DEMOCRATIE, mettons toute notre énergie, pour CONSTRUIRE, un nouveau TCHAD oû il fait bon vivre..

 

Fait à DINENTCHI, 5 Février 2014-02-05

 

LE PORTE – PAROLE du FRD

Mr. TAHER ALI NANAYE

 

 

TAHER ALI NANAYE,porte-parole du FRD

TAHER ALI NANAYE,porte-parole du FRD