Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Ce dernier temps sa majesté Deby est devenue un pigeon voyageur. Même dans certaines rencontres qui ne nécessitent pas le déplacement d’un chef de l’Etat, notre Deby se déplace par plaisir de voyager ou par manque de conseiller adéquats. C’est le cas de son déplacement vers Londres récemment ou encore ses multiples déplacements à l’intérieur du pays. D’aucuns diront que sa majesté le sultan ne jouit pas de toutes ces facultés mentales car il oubli TOUT : promesses, décisions, mesures prises etc. avec cette allure, un jour il va oublier le nom de sa dulcinée Hinda ou de l’un de ses fils. Et il sera rattrapé par la maladie de Habib Bouguirba de la Tunisie. Tout cela est dû par l’avancé de l’âge ou par la consommation excessive d’alcool ?

Se cantonner dans son palais et envoyer des représentants à chaque rencontre comme chez notre voisin Paul Biya n’est pas encourageable, mais sauter dans l’avion sur toute occasion qui se présente comme notre sultan-président est blâmable. Un chef de l’Etat traite le quotidien de ses citoyens, gère l’Etat dans tous ses domaines, encourage les partenaires économiques à venir s’investir au pays etc. mais non vider les caisses de l’Etat par des déplacements non seulement inutiles mais aussi couteux et risqués. Le crash d’avion présidentiel à Kalait l’an dernier est un exemple patent. En réalité Deby est parti à Kalait réceptionné les 1000 têtes de chameaux offerts par ses oncles maternels (encore des frivolités). Un président de la République qui passe presque tout son temps dans son village d’Amdjaress peu-il faire quelque chose pour le Tchad et les tchadiens ? D’après quelques statistiques les séjours de sa majesté à Amdjaress sont les suivants : d’abord 59 jours, ensuite 36 jours, 30 jours et les 2 semaines, une semaine et quelques jours sont multiples dans une année de 365 jours. En plus, il ne fait que traiter des futilités et des problèmes qui sont à la compétence d’un sous-préfet alors que dans la capitale l’insécurité est à son apogée, le citoyen lambda meurt de faim et des maladies bénignes, le délestage est au quotidien, l’eau potable est un luxe etc.

Après la fête de cinquantenaire d’Am-Timan, l’eternel voyageur ira dans sa bourgade d’Amdjarass intronisé un chef de canton de son sous clan. Très bizarre pour un non tchadien et pourtant une vérité aberrante. Administrativement parlant un chef de canton dépend de l’autorité directe d’un sous-préfet. Pour tout voyage interne ou externe de Deby et ses bouffons ce sont des milliards de FCFA du contribuable tchadien qui sont volatilisés.

Pour les autres chefs d’Etat soucieux du devenir de leurs pays et de leur peuple, tous leurs déplacements sont calculés entre les frais de mission perçus et les bénéfices pour leurs pays. Ceux-ci effectuent des voyages soit pour négocier des contrats importants, chercher des financements à certains projets, nouer des partenariats gagnants-gagnants ou encore assister à certains sommets importants tels que de l’UA, de l’ONU etc. Chez notre Deby c’est tout le contraire. Cependant, il ne sert à rien d’aller dépensé des millions d’Euros dans les hôtels de luxe et revenir bredouille. Voyager, gaspiller et gérer des frivolités, tels sont les quotidiens de sa majesté. D’après les propos d’un proche conseiller de Deby, en réalité tous ces déplacements inutiles du sultan sont dus à l’incapacité physique et mentale de gérer la chose publique. Mais cela pour combien de temps ?

Pauvre Tchad, mérite t-il de tels dirigeants ?

 

Administrateur Civil

N’Djamena, Tchad

 

 

 

 

 

 Tchad : Deby atteint par le syndrome des déplacements inutiles