Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Houlé Djonkamla, fait partie des proches de Mahamat  Nour Abdelkerim rallié au régime de  Ndjaména sans condition.

 Il  dit avoir appris le retour de son ancien compagnon de lutte à travers les ondes des médias étrangers : « moi aussi, j’ai appris à travers les ondes de RFI son retour au Tchad.»

Pour en savoir plus, la rédaction du blog de makaila est allée à la rencontre de de Houlé afin de comprendre les motivations du retour au bercail de l’ex Ministre de la défense et ancien président du Front Uni pour le Changement C’est en sa qualité de l’un des meilleurs compagnons de Mahamat Abdelkerim, que  Houlé Djonga Djonkamla tente d’apporter des élèments de précisions sur cette affaire.

 

Interview

Blog Makaila : Mr Houlé Djonkamla, ton ami Mahamt Nour Abdelkerim vient de rentrer à Ndjamena, peux-tu nous dire les raisons qui ont motivé son retour au pays ?

Houlé Djonga Djonkamla (HDD) : Comme j’ai eu à le dire à plusieurs journalistes qui m’ont contacté au lendemain de l’annonce de son retour à Ndjamena, moi aussi j’ai appris à travers les ondes de RFI le retour de Mahamat Nour au Tchad. Je lisais avant cela les rumeurs sur les tractations qu’il entreprenait, sur les sites internet Tchadactuel et Tchadantropus, mais il ne m’a rien dit personnellement.  Donc s’il ne m’a pas informé qu’il avait entrepris des démarches, c’est peut être la même logique qui l’a emmené à rentrer ; j’aurai aimé néanmoins qu’il m’informe qu’il rentre au Tchad, mais il a décidé autrement, peut être que j’en saurai d’avantage un jour.

Blog Makaila : c’est surprenant, y a-t-il des problèmes qui vous opposent avec celui que tout le monde considère comme ton meilleur ami ?

HDD  : je n’ai aucun problème avec Mahamat Nour, plus qu’un ami, c’est un grand frère à moi, qui me respecte à ce que je sache et que je respecte. Depuis que nous sommes sortis du pays en 2008, il a choisi l’exil à Dubai et moi je suis reparti au maquis avec certains compagnons avec lesquels nous avons travaillé à la création de l’UFCD, puis de l’UFR, du CNCD et dernièrement du CPFC où je suis coordinateur adjoint. Aujourd’hui je suis membre d’une organisation politico-militaire à laquelle il n’appartient pas. C’est mon choix personnel. Même s’il ne l’a pas accepté, il respecte quand même ce choix. Mais pour autant on s’appelait pour commenter et analyser l’actualité et lorsqu’il était de passage à Paris il me rendait visite. Mais il ne m’informait pas de tout ce qu’il faisait, mais cela ne veut pas dire qu’il y a des problèmes entre nous. C’est son choix de rentrer, il restera un Grand frère avec lequel j’ai appris beaucoup de choses. Que personne ne compte sur moi pour  dénigrer un seul de mes anciens compagnons du FUC, ou ceux de l’UFCD, de l’UFR ou du CNCD, car mon éducation ne me le permet pas. Nous nous sommes connus dans des conditions exceptionnelles avec des hauts et des bas. Je continue humblement et dignement  mon chemin avec mes compagnons du CPFC.

Blog Makaila : Ne craignez-vous pas pour sa vie compte tenu de son passé ?

HDD  : lorsqu’on craint pour sa sécurité, il ne faut rien entreprendre. Ma profonde conviction est que Seul Dieu nous protège et guide nos vies. Nous n’allons pas prendre les armes pour combattre si nous avons peur pour notre sécurité. Nous avons perdu des amis, des frères lors des différents combats. Si nous sommes encore en vie ce n’est pas parce que nous sommes plus importants, mais c’est justement parce que Dieu n’en a pas encore décidé. La mort est un acquis pour l’humain. Nous avons chaque jour que Dieu fait une connaissance qui meurt de maladie, dans les bagarres de quartier, dans les accidents, etc. Lorsqu’on s’engage dans la vie publique la question de la sécurité est la seule chose qu’il faut relativiser. C’est mon opinion et celle de beaucoup de Tchadiens que j’ai côtoyés.  Pour revenir au cas de Mahamat Nour, si le président Deby voulait lui faire du mal, il pouvait mobiliser des moyens pour l’atteindre même à Dubai. Pour le reste, seul l’avenir nous le dira.

Blog Makaila : justement, en parlant de votre mouvement, le CPFC, beaucoup d’informations circulent sur votre éventuel ralliement au régime, certaines personnes ont même saisi la rédaction pour nous annoncer ton départ pour le Tchad le mercredi 12 février 2014 ?

HDD : j’entends moi aussi ces discours, la preuve est que je suis encore là. Si jamais le CPFC décidait aujourd’hui de rentrer au Tchad ce n’est pas à travers les rumeurs que vous serez informés mais c’est officiellement que nous  saisirons les medias pour les  informer. Nous sommes une organisation et ce ne sont pas les autres qui nous dicterons notre ligne de conduite même si nous respectons leur liberté d’expression. Je comprends l’intérêt que certains de nos compatriotes accordent à notre organisation, mais leurs avis, leurs analyses ou leurs soutiens nous seraient plus importants s’ils acceptaient de militer dans l’organisation que lorsqu’ils entretiennent  des rumeurs sur nos faits et gestes. Qu’ils se rassurent, s’il ya des informations qui engagent la vie du mouvement, nous les communiquerons officiellement et les assumerons avec responsabilité comme nous l’avons toujours fait.

Blog Makaila : Merci Houlé Djonkamla

HDD : c’est moi qui vous remercie

 

Retour de Mahamat Nour : éclairage de Houlé Djonkamla