Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Chers concitoyens, je suis navré et choqué par le scandale avéré orchestré et livré en spectacle Ndjo aux téléspectateurs nationaux et internationaux hier soir à la télé Tchad par des réputés responsables de la haute sphère étatique. Un spectacle au cours duquel deux tenors de l’administration publique Ahmat BACHIR et J.P PADARE nous ont offert à la télé dans un journal télévisé.

Mes frères, il n’était vraiment pas du tout opportun d’être tchadien à cette instance de témoignage de reconnaissance de fait par les accusés BACH et PAD, surtout pour un intello de ma trame. Manœuvre politique me dirait quelqu’un mais pas à ce niveau de bassesse !

J’étais de ceux qui croyaient que le dysfonctionnement de l’appareil administratif résulte des faits des individus au bas de l’échelle et que la nomination des responsabilités au poste de responsabilité est sujette à des critères parmi les quels la moralité est en pool position.

Voila aujourd’hui, un ministre de la justice et un directeur de cabinet de la République ont osé vendre ce pays à vil prix. Que diront les autres au niveau international ? Que penseront les partenaires financiers de notre pays ? Et que sera le sort de notre pays vis-à-vis de réduction des dettes sous les initiatives PPTE ?

Pire, il s’agissait de détournement de l’argent destiné à la reconstitution des archives de la DDS qui a coulé beaucoup de larmes des tchadiens. S’il faut m’en tenir seulement à ce dernier sujet, franchement mes larmes coulent et coulent….. De qui se moque-t-on ? Ces deux la ont-ils oublié les nombreuses années endurées par les victimes qui sont impatientes de la conclusion de cette affaire. Dommage et vraiment dommage.

Chers frères, honnêtement et sincèrement et ayons la force et le courage de le dire haut et fort que nous avons un président soucieux de devenir du Tchad, mais il serait mal entouré, cette affaire accrédite mon hypothèse et la confirme. Je respecte l’opinion de tout un chacun, mais cela ne m’empêche pas de dire du fond du cœur ce que je pense. Je suis convaincu par le fait et parole à l’appui de ces deux ténors de la vie politique au Tchad.

Encore une fois, je suis navré et choqué par cette attitude. Mais ma préoccupation est de savoir pour quoi le chef de l’Etat fait confiance à des commerçants plutôt qu’à des hommes formés déontologiquement à la gestion publique Ɂ N’est ce pas un avocat est un commerçant qui ne vise que son intérêt ?

 

Affaire BACHIR et PADERE : Choc d’un citoyen de la gestion de la chose publique