Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Au Tchad, les frasques et le gout démesuré de la libido des filles de la famille Deby sont sans limite. Encore une victime sauvagement tabassée par celles-ci. L’œuvre est de Madame Awadié Timan Deby, la fille du sultan déchu et la femme de Zakaria Idriss Deby alias Zakaria Hibou l’actuel dircab de son père. Tout a commencé le week end dernier. Le mari de la dame est connu pour son gout du sexe. Le jeune dircab se dit toujours très occupé par le boulot et parfois il rentre tard la nuit. Alors qu’il a plusieurs bureaux parrainés par des proxénètes. Lasse des sorties nocturnes et tardives de son mari infidèle, une nuit madame Awadié décide de consulté le téléphone de son mari lorsque le jeune dircab est plongé dans un sommeil profond après une journée chargée de boulot (rire). Subitement elle tombe sur un numéro suspect et finalement c’est le numéro d’une fille. Pour Awadié, cela est largement suffisant pour culpabiliser et régler le compte de cette fille, rougi de colère elle décide de se venger. Le matin de bonheur madame Awadié fait appelle dare dare à toutes ses sœurs et convoque une mini réunion pour qu’elles décident unanimement de régler une fois pour toute le sort de ces voleuses des maris. Aussitôt dit aussitôt fait, l’innocente a été identifiée et capturée comme un pigeon en plein jour au grand marché de N’djamena et conduit dans un jardin sis à Farcha et bonjour les dégâts. Devinez la suite… Alors que c’est une pure innocente dans cette affaire. Dans un intervalle d’un mois deux scènes similaires de ce sont produits et cela par les mêmes actrices. Demain c’est peut être le tour d’une autre victime, puisque leurs maris qui sont aussi leurs cousins sont des obsédés sexuels et elles des assoiffées du sexe.

Parfois à N’djamena être une fille et belle est un défaut lourd de conséquences. Attention à celles qui tombent sous le filet de son Excellence Zakaria Deby. Gare aux autres filles qui cherchent les maris des ces princesses… En tout cas, le règlement de compte est devenu un principe chez elles…   

 

Journaliste indépendant

N’Djamena ; Tchad            

 

Tchad: Madame Zakaria Deby tabasse une fille jusqu’au coma