Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Le patriotisme est l’amour que nous portons à notre Patrie, c’est-à-dire à notre Nation en tant qu’elle est considérée dans nos consciences comme objet d’amour et de vénération. Mais il existe deux formes distinctes de patriotisme. D’abord un patriotisme populaire, un attachement inconditionnel au sol natal. Ce patriotisme peut nous amener à soutenir inconditionnellement les Sao, notre équipe nationale de football, lorsqu’ils jouent contre une autre équipe nationale. Si les Sao jouent contre l’équipe nationale centrafricaine de football, ils seront, par patriotisme,  assurés de notre  soutien inconditionnel, qu’ils aient tort ou raison. Par contre, si notre Patrie se conduit injustement à l’égard d’un autre pays nous avons le devoir non de le soutenir mais de proclamer notre désaccord. Idriss Deby utilise depuis une quinzaine d’années maintenant, les ressources de l’Etat tchadien pour déstabiliser la Centrafrique, un Etat voisin, une Nation sœur. Nous dénonçons et condamnons ces agissements.

Le patriotisme existe également dans le domaine politique mais prend alors plus fréquemment le nom de nationalisme. C’est la 2ème forme de patriotisme qui est la défense inconditionnelle de la nation. Il consiste à soutenir tout ce qui peut renforcer la Nation. Dans le drame que traversent nos voisins centrafricains, Idriss Deby s’attendait à un élan nationaliste sinon patriotique de la part des tchadiennes et tchadiens, à ses côtés. Il a tort. Il a le tort d’oublier qu’une Nation ne se renforce que légitimement.

Nous tchadiennes et tchadiens, nous pensons que si notre Nation agresse une autre Nation (et c’est le cas en ce moment des agissements d’Idriss Deby en Centrafrique) nous devons la dénoncer et non la soutenir. Car s’il est vrai que le Nationalisme constitue un progrès par rapport au tribalisme, il n’est, en ce moment et dans ce cas précis, pas un objectif ultime pour le Tchad, pays  encore désintégré au niveau national. La priorité pour le Tchad se trouve encore dans la réalisation de son unité et la construction de sa nation et non de jouer aux gendarmes de l’Afrique.

Aussi, pour toutes ces raisons, le rdpl dénonce et condamne l’intervention militaire  du Tchad en Centrafrique, notamment le recrutement et l’envoi des terroristes apatrides, des individus « étiquetés tchadiens » pour aller semer la désolation dans les familles centrafricaine. Il en appelle par ailleurs à l’Union Africaine de tout mettre en œuvre pour faire retirer l’armée tchadienne de la composition de la MISCA, seule condition nécessaire devant permettra aux centrafricains de travailler sereinement à la reconstruction de leur pays.

Le Tchad en tant que pays voisin de la Centrafrique, peut toujours être solidaire avec le peuple centrafricain sur le chemin de sa réconciliation, par la mise à disposition des équipements et l’envoi des  équipes de la protection civile au lieu d’un contingent militaire.

 

Fait le 22 janvier 2014

Rdpl, Mieux vivre ensemble

Un engagement pour le Tchad.