Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

 Il y avait 14 candidats. Le lundi, le CNDP(Cadre national de dialogue politique) s’est réuni pour designer les 40 membres de la CENI puis d’élire le Président parmi les 14 candidats . Mais la désignation du Président de la CENI était reporté pour le lendemain. Selon de nombreuses sources, ce report était simplement demandé par certains membres de la majorité, le temps pour eux de manœuvrer.

 Or ce lundi soir, les tendances donnaient gagnante  dès le  premier tour la candidature de Michael Didama. Mais dans la nuit du lundi, les manœuvres pour écarter cette candidature ont eu lieu :  l’argent a abondamment circulé.  Et l’intimidation a fait le reste.

Le MPS a comme candidat un certain Jean Pierre Royoumbaye Nadoumngar, bibliothécaire et ivrogne notoire qui a longtemps servi au CEFOD. Pour cacher la manœuvre, il a été enregistré comme candidat indépendant alors que le soit transmis de sa candidature venait de la Majorité.  C’est le candidat d’Adrien Beyom Malo. Il est soutenu par Abderamane Djasnabaille et  le Général Mahamat Ali Abdallah.

Le second sous-marin du pouvoir est Dr Beni Sitack Yombatina. Il est le candidat de l’ancien Premier ministre Dadnadji dont il fut un des proches collaborateurs. Sitack est  soutenu par Charfadine Tedoué, le Président de l’AJURND, l’association de Zakaria Deby Itno dont il serait un des membres. Les deux soutiens de poids de Sitack ont largement mis la main dans la poche pour le soutenir. Un certain Lolngar de l’AJURND qui vivait avant à Pala et un journaliste de la Direction de la Communication de la Primature ont circulé toute la nuit pour distribuer l’argent aux membres de l’opposition siégeant dans le CNDP pour qu’ils retirent leur soutien à Michael Didama.

Le mardi, pendant le scrutin, c’est la surprise. Didama arrive en deuxième position ex aequo avec le candidat du MPS avec Jean Pierre Royoumbaye, sur les 14 candidats. Dr Sitack se place en tête.  Ce score va déstabiliser les détracteurs. Une suspension de  séance permet aux conciliabules d’avoir la tête de Didama, traité d’agent des Français et de suppôt de l’opposition.

Les soutiens de Didama au premier tour baissent les bras face aux promesses alléchantes.  Jean Pierre Royoumbaye Nadoumngar est finalement élu. Dr Sitack, poulain de Dadnadji, perd lamentablement malgré les gros moyens sous qu’il a utilisé pour corrompre les votants dans la nuit de lundi. Michael Didama arrive en 3eme place. La majorité, dit-on, le trouve dangereux pour présider la CENI car il ne pourrait accéder les magouilles électorales.

A peine élu, Royoumbaye est contesté dans les rangs même du MPS qui lui reproche son amour de la bouteille.

 

Correspondant du blog de makaila

 

 Magouilles et manoeuvres pour élire le candidat MPS à la tête de la CENI