Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

 La théâtralisation tragique du conflit centrafricain et son intensification spectaculaire, a laissé place à des révélations qui éclaboussent le régime Deby, dans les colonnes des journaux français.

En effet, depuis l’éclatement de la crise politique et militaire de la RCA, des imminents éditorialistes, des rédacteurs en chefs, des chercheurs, des analystes politiques  et des journalistes français sont montés en puissance sur les plateaux  des télévisions , qui, pour analyser ou  décortiquer l’actualité africaine en axant leur intervention sur le rôle trouble du dirigeant tchadien dans la déstabilisation de son voisin.

Les différents intervenants ne sont pas passés par le dos de la cuillère pour accuser Idriss Deby, le traitant même d’ « autocrate », de « sinistre dictateur », de « pyromane pompier », les qualificatifs n’ont pas manqué pour démonter l’homme fort de Ndjaména, en pleine usure du pouvoir, après 23 ans à la tête du pays.

Accablée et dépassée, l’Ambassade du Tchad à Paris assiste impuissante face aux incriminations en série des spécialistes de la question tchadienne qui, désormais, intéresse la presse privée française.

Hassan Sylla, soutenu par Ali Abba Kaya, Abdelnasser Garboa, Madjasra Nako, Ahmat Makaila, Bretel Miaro etc…, ceux qui assurent la communication du régime, sont désormais contraints à faire profil bas devant l’arsenal médiatique mis en branle à Paris pour démonter le mythe du pouvoir tchadien.

Tout porte à croire qu’avec l’allure où vont les choses,  on est tenté d’affirmer que les relations entre la presse française et le régime tchadien, risquent de se détériorer sérieusement et progressivement de manière irréversible.

Les autorités françaises vont-t-elles demeurer longtemps, silencieuses face aux langues qui se délient relayées par la presse locale, africaine et internationale à propos de l’allié tchadien devenu encombrant à tous les niveaux ?

A suivre…………….

Makaila NGUEBLA

Idriss Deby démonté à tour de rôle par la presse française : l’Ambassade du Tchad à Paris impuissante !