Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

A l’initiative de l’association française SURVIE, qui travaille depuis deux décennies sur la nébuleuse française et le rôle des troupes françaises  en Afrique, une grande manifestation citoyenne et populaire a é été organisée  à la  place de la république à Paris. Plusieurs  militants du Tchad, de la Centrafrique, du Gabon,  du Cameroun de Djibouti, des îles Comores, étaient présents, pour dénoncer la tenue de ce  sommet de l’Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique, qu’ils jugent scandaleux.

 Le Tchad, dont le dirigeant prend part à ce sommet, est l’un des pays qui est au centre de toutes les controverses politiques, de l’avis unanime des observateurs étrangers.

 Les ressortissants tchadiens exilés en France ont brandi  des banderoles et des slogans hostiles à Idriss Deby. Ils  ont vivement critiqué la présence de ce dernier à cette réunion consacrée à la paix et à la sécurité. Pour de nombreux Tchadiens, comme Abakar Assileck Halata, Abdelkerim Yacoub Koundougoumi et Djibrine ahmat izeringo, membres du comité d’organisation : «  Idriss Deby est lui  même, un facteur d’instabilité dans son propre pays et de déstabilisation de plusieurs pays africains dont la RCA, qui fait aujourd’hui, l’objet d’une attention particulière de la communauté internationale ». En outre, ils ont interpellé la France de cesser de  soutenir  cette dictature qui prévaut au Tchad et qui réprime  le peuple sans arrêt depuis 23 ans.

En parlant de la RCA, justement, la représentante d’une association des femmes centrafricaines, présentes également à la manifestation, elle  a de manière virulente,  indexé les troupes tchadiennes  dont la responsabilité est engagée au plus haut niveau dans la situation que connait actuellement son pays.  Pour finir, par  lancer un appel exigeant le retrait immédiat du territoire centrafricain,  des forces tchadiennes.

Durant trois heures d’horloges, les manifestants des différentes pays comme le Tchad,  la RCA, le Gabon, le Cameroun et Djbouti, ainsi que des militants associatifs français,  ont, à  tour de rôle, pris la parole pour   dénoncer la nébuleuse françafrique, qui, selon, eux, reste l’incarnation absolue du mal africain.

La rédaction du blog de makaila

Contre-Sommet de l’Elysée à Paris :  les manifestants tchadiens vilipendent violemment Idriss Deby !