Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Après sa gestion catastrophique du pays, Dadnadji démissionne de son poste de premier ministre.

L’homme qu’on a vu, il y a 10 mois, entrer à la primature avec un grand sourire, en ressort les larmes aux yeux.

Trop de pressions, le pauvre, il n’en pouvait plus et quant il a réalisé qu’il n’avait pas des épaules assez larges pour les supporter, il finit par céder.

En lisant sa lettre de démission, on peut comprendre que notre PM vivant un quotidien plein de brimades et en avait surtout marre. Contrairement à son prédécesseur, il est parti sans réitérer à son chef sa volonté de toujours travailler à ses côtés.# "je vous présente ma démission…" un point c’est tout.

 

Ses oppresseurs, qui sont-ils ?

Depuis son arrivée à la Primature, Djimrangar n’a jamais pu trouver la paix. D’un côté ses ministres d’Etat qui n’arrêtaient de lui désobéir et de l’autre la première dame qui le traitait de "harssoum"(porteur de poisse). Elle l’accusait de porter malheur à son mari, car depuis sa nomination comme PM, plus rien ne va au Tchad, le président se lève toujours du pied gauche après des nuits perturbées. Pour mettre fin à ce marasme, Deby a donc mobiliser l’Assemblée Nationale, qui devait agir contre Dadnadji par le biais de la fameuse motion de censure.

 

(Mdr) Un fait divers connexe à la crise que traversait Dadnadji, est la forte mobilisation, ces derniers jours, de la "nadjingarnation". Quand celle-ci a eu vent des rumeurs qui circulaient, sur la démission de Dadnadji et les causes de cette démission, 100% convaincue du retour de leur leader Emmanuel comme PM, elle s’est lancée dans des activités festives à travers tout le pays. Leur rêve a été brisé par la nouvelle tombée au journal de 20h : la nomination de Kalzeubet Deubet Pahimi comme PM.

Comme Djimrangar commençait à être têtu face au chef de l’Etat, pour ne plus répéter son erreur précédente, Deby est cette fois-ci allé chercher un type bien dressé et soumis, en la personne de Kalzeubet Deubet Pahimi.

Mais Mr le soumis, si nous avons un conseil à vous donner, c’est de mettre vos compétences au service des tchadiens. Votre prédécesseur, à son arrivée, présentait une cote de popularité (de confiance) très élevée. Le peuple tchadien comptait surtout sur sa rigueur et son amour du travail bien fait. Au finish, une grande déception.

Il a passé tout son temps à servir les siens (du népotisme) et créer des tensions interethniques et interreligieuses, en se battant les couilles du bien-être des populations. Il est aujourd’hui le chef de gouvernement tchadien ayant battu le record de la cote de popularité la plus basse.

Aussi, Mr le soumis, considérez comme un défi, le fait qu’il (Dadnadji) sorte d’un milieu où règne la solidarité et où les gens ont la dextérité de la politique. Les bénéficiaires de son népotisme seront les premiers à nuire à la bonne marche de votre mission. A vous de voir ce que vous allez faire d’eux.

 

 

Nous le Peuple

N’djaména-Tchad

Tchad/Primature : schtroumpf à lunette remplace schtroumpf gourmand