Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Communiqué du Front Populaire pour le Redressement

 

Le FPR que je dirige est un parti politique, ancien mouvement Politico-militaire en cours de désarmement, ayant accepté de regagner le bercail sous les auspices des Nations Unies et de la Médiation Centrafricaine le 05 Septembre 2012, afin d’ouvrir des négociations en interne avec le Gouvernement Tchadien.

Après notre retour au bercail, plusieurs Institutions se sont illustrées dans la négativité en torpillant les pourparlers prévus. Cette attitude anti-démocratique et non républicaine, reflète en partie les adversités et dissensions profondes inter communautaire qui font que, certaines autorités bien placées s’opposent farouchement à toute émergence d’élites issues des communautés rivales.

C’est ainsi que le Médiateur National Tchadien, des hautes personnalités Politiques et Militaires se sont manifestées négativement contre notre Mouvement qui défend une cause nationale et dont sa composition est aussi plurielle. Et comme le régime sur place trouve sont compte dans la division des tchadiens, ils ont laissé faire.

Une année après notre retour, et se sentant pris au piège de la mauvaise foi du pouvoir et de l’étau de nos rivaux, nous avons décidé d‘agir de l’extérieur afin de clarifier la situation et faire avancer le dossier.

 

Nous disposons de combattants qui dépassent le millier d’hommes éparpillé sur toutes les frontières limitrophes avec notre pays. Notre objectif demeure le Tchad.

 

Le Gouvernement Tchadien, ayant refusé le retour de tous ces hommes, nous avons à l’époque (Novembre-Décembre 2012), pris à témoins l’opinion nationale et internationale à travers  nos correspondances, que la responsabilité des dirigeants du FPR est totalement levée de tout se qui pourrait advenir en Centrafrique, ainsi que dans toute la sous région. Nous sommes totalement étrangers au drame centrafricain. Ce pendant, le régime Tchadien en est l’auteur principal au coté des groupuscules armés centrafricains d’hier et d’aujourd’hui qu’il instrumentalise.

 

Notre Mouvement (FPR), dans sa quête sans cesse d’une paix durable au Tchad et dans la sous région, la quiétude pour nos populations rurales martyrs, à toujours privilégié le dialogue.

 

Vu que mes initiatives pour améliorer la vie politique, économique et sociale du Tchad ne sont pas prise au sérieux, je suspend provisoirement ma tâche de conseiller du premier ministre.

 

Nous fondons encore l’espoir que se déroule dans un avenir proche une Conférence inter-tchadienne sous la Médiation Nigérienne, la médiation de l’Union Africaine et des Nations-Unies et demandons ainsi l’implication pleine et entière dans cette conférence de représentants du gouvernement tchadien, de représentants de tous les partis politiques tchadiens et de tous les mouvements politico-militaires, de représentants de la société civile: syndicats, patronat, organisations de défense des droits de l’homme, représentants du milieu média-journalisme, représentants d’associations locales venant de toutes les régions du Tchad, du Tibesti au Salamat, du Logone-Orientale à l’Ennedi, ainsi que des représentantes d’organisations de femmes et des représentants de la diaspora tchadienne, pour enfin relancer le processus de démocratisation en panne.

 

 

Fait à Niamey le 30 novembre 2013

 

 

Président du FPR

Abdoulkadre BABA LADDE

 

Communiqué du FPR